Texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (410 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
        C'était un nuage qui m'a dit ça. J'osais pas dire au nuage que c'était un nuage. J'avais peur qu'il pleuve de chagrin. Certes, ce nuage ressemblait vaguement à un humain, mais il n'existaitque dans mon rêve. Je dors. De plus, cette semaine était particulièrement révophore, je rattrape mes cours en retard pendant la nuit , je rattrape ma nuit en retard pendant les cours, la fatigue m'arattrapé. Je suis tellement fatigué que j'ai peur de ne même plus avoir la force de dormir. Mais, je dors. J 'essaie même de rêver que je dors, pour gagner en efficacité. J'ai 90 heures de sommeil àrattraper ce week-end .
        -Tu comptes te baigner habillé?
        Le nuage était à poil. Du moins, autant qu'un nuage comporte de poils. J'ai voulu lui faire une blague à propos d'une histoire degland, je ne craignais pas un éventuel marron, tout ceci n'était pas réel. Mais je n'eus pas le temps d'observer sa réaction, le temps, lors d'un rêve, se tape un sprint du début à la fin de la nuit.J'eus à peine le temps de rêver d'un petit déjeuner à la choucroute que j'étais dans la salle de français qui venait à peine de se métamorphoser en bus scolaire dont les vapeurs carboniques setransformèrent immédiatement en buée sur la vitre de la piscine, devant ma tête.
        Rêver peut réduire une journée de cours à l'efficacité de 267 caractères et 47 mots. Le temps se dénude, moi aussi.D'habitude, je suis du genre pudique, je me mets trois paires de chaussettes, dont une sur les mains, de même avec les pantalons, pulls, et autre burka sans lesquelles je ne sortirais pas.
       Ca doit être parce que je suis trop beau et que je fais des envieux.
        Mais comme je rêvais, pourquoi mettre un maillot? Kékette à l'air, je m'engouffrais vers la sortie des vestiaires, j'allaisdans la piscine.
        Il y avait bien un savon qui en hommage au célèbre gag tentait de se faire passer pour une peau de banane. Je l'avais vu, mais j'allais y glisser dessus comme un nuage...
tracking img