Textes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2649 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
GRIPPE A H1N1, UN VACCIN CONTROVERSE.

H1N1 : 65 millions de vaccinations et peu d’effets indésirables

Actualité publiée hier
OMS
80 millions de doses de vaccins, selon l’OMS auraient été distribuées et 65 millions de personnes vaccinées. C’est la compilation des données de 16 des 40 pays en cours de campagne, avec des vaccinations massives en Chine, aux Etats-Unis et en Australie. Lenombre de vaccinations permet de tirer les premières conclusions sur la sécurité et l’innocuité du vaccin.
 
L’OMS rappelle une nouvelle fois qu’étant donnée l’échelle actuelle des campagnes de vaccination dans le monde, quelques rares réactions indésirables, voire non prévisibles lors des essais cliniques, pourrait se produire, ce qui renforce pour le réseau international de l’OMS, la nécessitéd'une surveillance rigoureuse. Les résultats obtenus jusqu'ici sont encourageants, affirme l’OMS.

Les effets indésirables fréquents sont l'enflure, des rougeurs ou des douleurs au site d'injection, des effets qui disparaissent généralement spontanément et rapidement après la vaccination.  De la fièvre, des maux de tête, de la fatigue et des douleurs musculaires ont également été rapportés, maismoins fréquemment. Les symptômes disparaissent généralement dans les 48 heures. En outre, plusieurs types de réactions allergiques ont été observés. La fréquence de ces réactions se situe bien dans la probabilité prévue.

Moins de dix cas suspects de syndrome de Guillain-Barre -qui a fait l’objet d’une suspicion d’effet indésirable du vaccin H1N1 en France et d’études de surveillance auxEtats-Unis- ont été rapportés chez des personnes qui ont reçu le vaccin. Ces chiffres sont conformes à la prévalence habituelle de la maladie. L'OMS n’a reçu aucun signalement de décès chez ces cas suspects ou confirmés de SGB depuis le début des campagnes de vaccination mais recommande néanmoins de poursuivre la surveillance.

Quelques décès se sont produits chez des personnes vaccinées. Tous ces décès,signalés à l'OMS, ont donné rapidement lieu à enquête. Si certaines enquêtes sont toujours en cours, les premières données excluent un lien direct entre la vaccination et le décès. Ainsi, en Chine, un premier point des autorités sanitaires chinoises sur 11 millions de doses de vaccin administrées, rapporte 15 cas d'effets secondaires graves et deux décès survenus après la vaccination. Une enquêteavec autopsie a conclu que les maladies sous-jacentes étaient la cause du décès et non le vaccin.

Que ce soit avec ou sans adjuvant, aucune différence dans le profil de sécurité entre vaccins n’a été identifiée.  L’OMS conclut que toutes les données recueillies à ce jour indiquent que les vaccins contre la pandémie présentent un «excellent profil d'innocuité », comparable à celui des vaccinscontre la grippe saisonnière, qui ont été utilisés pendant plus de 60 ans.
 
Source : OMS, mise en ligne Maurice Chevrier, Santé log, le 21 novembre 2009 (Visuel sohu.com, vignette )
Société

Bachelot défend la vaccination contre la grippe A/H1N1

AP | 13.11.2009 | 19:02
La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a réaffirmé vendredi que le vaccin était "la meilleure façon de se protéger"contre la grippe A/H1N1. Au lendemain du lancement de la campagne de vaccination de la population, elle a exprimé des doutes sur un lien entre le vaccin et un cas probable de syndrome de Guillain-Barré.
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a de son côté annoncé que 91 cas d'effets indésirables potentiellement liés à la vaccination lui avaient été notifiés entrele 21 octobre et le 10 novembre, pour environ 100.000 professionnels de santé vaccinés sur cette période. Ces cas, dont seuls quatre ont été jugés graves, "ne remettent pas en cause la balance bénéfice-risque" du vaccin Pandemrix, estime l'agence.
Elle souligne "que tout événement indésirable observé après l'administration du vaccin peut être lié à une autre cause", et notamment aux affections...
tracking img