Textile bio

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7941 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Projet concernant le REGIONALISME |
|
|
Réaliser Par : Cherif KEFI |
|
|
2009/2010 |
|

ISITCOMde Sousse

LE REGIONALISME

Avant propos :
Considérons que le régionalisme n’est plus qu’une maladie grave dont soufre notre Tunisie, et qu’il apparaîtra comme un obstacle contre évolution et ça revient carrément à nos mentalités et notre façon de penser et voir leschoses.
Vraiment c’est bizarre si on fait comparaison entre nous et les autres pays, on va découvrir la déférence, la honte pour nous car on est dépassée puisqu’on discute une maladie banale plutôt débile comme celle ci.
La question qui se pose, quelles sont les causes du régionalisme ? en faite je voit que l’égoïsme est la majeur cause , tout le monde veut être le meilleurs(prenonsl’exemple de les sfaxiens), plus précisément on est pas solidaire, la plus part des gens n’accepte que les qui l’entoure et n’accepte d’autres personnes d’une autre région et ceci entraîne une manque de communication. Ce qui m’étonne que ça ne confirme pas notre religion, et le pire que nous sommes tous des tunisiens.
Si on suit cette maladie, très bientôt on va découvert des déférentesnationalités (comme sfaxiens, gabsiens…) et on va oublier notre vrai nationalité (tunisiens)
Si on voit le facteur de la jalousie qui est l’un des causes du régionalisme en prend par exemple une personne qui réussissait dans un domaine, automatiquement on va être jaloux de lui comme on voit l’exemple de l’ESS en Japon, ces jeux à une sorte de déteste entre les pays, plutôt, ce n’est pas a causedu jeux mais c’est notre mentalité, vraiment ce jeux montre très bien qu’il y’a du régionalisme en Tunisie, en générale la jalousie se termine par le déteste.
Donc il faut qu’on serait solidaire, et il faut aussi que chaque tunisien aime son frère le tunisien sans savoir d’ou il vient, et aussi on respect les traditions de chaque région et surtout l’accent.
J‘annonce, «  je suistotalement contre le régionalisme».
En fin, je pose cette question à tous le monde « à quoi sert le régionalisme ? »
La réponse ‘ c’est rien’. donc il faut qu on se débarrasse de cette maladie.

Introduction :
Au point où il convient de se demander si certains n’étaient pas en mission commandée pour ne mettre en exergue qu’un seul aspect de son intervention en occultant la questionessentielle qui est celle du régionalisme et de ses effets pervers à l’ère du changement . Dans notre pays, La question nord/ sud est si sensible qu’on a peur de l’aborder, comme si le fait seulement de l’évoquer constituait un délit.
Le Conseil permanent de la jeunesse accueille avec un grand intérêt la volonté du gouvernement du tunisiens de mener une vaste consultation publique dans le butd’adopter une politique de lutte contre le régionalisme et la discrimination. Ces enjeux, ainsi que le
Pluralisme, intéresse les jeunes à plusieurs égards.
L’immigration joue un rôle très important dans le régionalisme, les jeunes immigrants de première génération et ceux de deuxième génération qui sont nés au pays mais dont les parents étaient des immigrants ce sont « des jeunes issus del’immigration ».
Les jeunes tunisiens ont donc grandi dans une société caractérisée par la diversité ethnique et culturelle. Ceci est particulièrement vrai pour les jeunes tunisiens, mais aussi pour tous les autres jeunes pour qui cette diversité, sans être une réalité quotidienne, constitue néanmoins une caractéristique du Québec contemporain.
Toutefois, si l’image traditionnelle de la Tunisie a changé,cela ne signifie pas que les jeunes issus de l’immigration, et plus particulièrement ceux des minorités visibles, ne sont pasvictimes de régionalisme et de discrimination. Le Conseil, dont la loi constitutive précise qu’il a le mandat de « conseiller le ministre sur toute question relative à la jeunesse, notamment quant à la solidarité entre les générations, l’ouverture au pluralisme et le...
tracking img