Thon rouge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2362 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier Europe : Le thon rouge

Problématique : Comment l’europe peut elle controler la péche du thon rouge en dehors de ses frontiéres ?

Infos :
http://www.actu-environnement.com/ae/news/conseil_UE-accord-position_thon_rouge_doha_cites_9783.php4
Thon rouge : les 27 Etats membres de l'UE approuvent la proposition de la Commission
Les 27 Etats membres de l'UE ont finalement approuvé le 10mars la proposition de la Commission européenne de soutenir un classement en Annexe 1 du thon rouge, à la prochaine conférence des parties de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d'extinction) à Doha (Qatar), du 13 au 25 mars. Si les Etats membres et la Commission européenne soutiennent l'interdiction du commerce international du thon rouge, ilsdemandent une entrée en vigueur différée de l'interdiction au 1er mai 2011. ''Ce qui empêchera tout de même la flotte industrielle d'exporter du thon rouge l'année prochaine'', a déclaré l'organisation environnementale WWF qui se félicite dans un communiqué de la décision du Conseil de l'UE.

De son côté, François Chartier, chargé de campagne océans à Greenpeace, estime que ''ce délai permettrait declore tout un cycle qui commencerait avec la saison de pêche en mai 2010. Les thons rouges sont ensuite engraissés plusieurs mois en Méditerranée, puis pour une grande majorité vendus au Japon et transportés congelés'', a-t-il ajouté. ''Pour autant, le thon rouge est en danger, dès aujourd'hui, et la pêche industrielle doit cesser au plus vite… '', a-t-il prévenu.

Pour le WWF, ''l'Europe doitdésormais mettre en marche sa diplomatie pour obtenir la majorité des 2/3 à Doha et contrer le Japon qui a annoncé qu'il mettrait tout en œuvre pour empêcher l'inscription''. ''Nous comptons particulièrement sur les diplomaties françaises et américaines pour convaincre un maximum d'Etats de voter pour l'inscription du thon rouge à l'Annexe 1'', a déclaré Charles Braine, Responsable du programme pêchedurable au WWF-France.

Selon Greenpeace, les Etats-Unis et l'Europe, la Suisse, la Colombie et l'Uruguay, soutiendraient un classement en Annexe 1. La Chine, la Turquie ''et certainement une grande partie de l'Asie voteraient contre'' tandis que Taïwan, le Canada et le Japon ''objecteront au classement'', prédit l'ONG. ''On peut vraisemblablement penser que dans une logique de blocs,l'Amérique Latine et l'Afrique rejoindraient la position européenne, alors que les pays du Pacifique s'aligneraient sur une position asiatique, plutôt contre l'annexe 1'', indique François Chartier.

1. Certains pays européens ne veulent pas sauver le thon rouge ...

Thon rouge
Crédit : DR
Hier (21 septembre 2009), les Etats membres de l'UE n'ont pas soutenu les propositions destinées à interdireprovisoirement le commerce international de thon rouge de l'Atlantique afin de préserver les espèces, en conséquence de l'opposition de l'Espagne, de Malte, de l'Italie, de la France, de la Grèce et de Chypre. Les ministres de l'environnement de l'Union auront le mot final d'ici la fin de l'année.
Les experts nationaux réunis dans un comité responsable des décisions relatives à la régulation ducommerce des espèces en danger ont été incapables de trouver la majorité qualifiée nécessaire à l’adoption de la proposition de la Commission de co-sponsoriser la tentative de Monaco d’ajouter le thon rouge sur la liste des espèces en danger dans le cadre de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).
Le commissaire européen àl’Environnement Stavros Dimas a regretté cette décision, alors que le commissaire à la Pêche Joe Borg a déclaré qu’il revenait maintenant à la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (ICCAT) d’assumer ses pleines responsabilités afin d’assurer la reprise de la population de thons rouges.
Les Etats membres peuvent toujours revoir leurs positions avant en...
tracking img