Tp met 2100

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9761 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Travail de session MET2100
Analyse du PODDC

Remis le 11 avril 2011
UQAM

Table des matières

Introduction 1

Planification 2

Organisation 7

Décision 14

Direction 17

Contrôle 22

Conclusion 27

Bibliographie 29


Introduction

Dans la société actuelle, l’argent est indispensable dans leséchanges quotidiens entre les gens. Le flux courant de cet argent est contrôlé au Canada par des banques. À cet effet, le secteur bancaire canadien jouit depuis longtemps d’une structure relativement stable due au fait qu’elle compte uniquement onze grandes banques à l’intérieur de ses frontières. Parmi celles-ci, nous retrouvons la Banque Nationale Groupe Financier.

La Banque Nationale a étéfondée le 4 mai 1859 dans les locaux de la Caisse d’économie de Notre-Dame-de-Québec située sur la rue St-Jean à Québec. Depuis ce jour, la Banque Nationale n’a cessé de grandir et d’accroître sa clientèle. En effet, la BNC (Banque Nationale du Canada) a la ferme volonté de poursuivre le déploiement de la vision Un client, une banque visant à ce que chaque point d'entrée au Groupe financierdonne accès à la même prestation de service exceptionnelle, cette vision fait en sorte que leurs efforts sont plus que jamais orientés vers la satisfaction de la clientèle.

Dans toutes les succursales, il y a deux secteurs d’activités distincts : le secteur conseil qui englobe tous les conseillers financiers et leurs adjointes, puis le secteur transactionnel qui comprend les représentantesservice clientèle, les adjointes et le directeur service clientèle. Pour les fins du présent travail nous nous attarderons plus spécifiquement au secteur transactionnel. Nous allons identifier la problématique de différence de caisses en analysant l’environnement dans lequel les représentantes service clientèle travaillent pour ensuite vérifier l’organisation et les stratégies actuelles del’entreprise. Ensuite, nous allons observer le processus décisionnel de la Banque Nationale tout en examinant leurs types de direction. Pour conclure, nous allons démontrer les formes de contrôle mises en place au sein de cette organisation.
Planification

La première composante de la fonction d’administration (PODDC) consiste à planifier. Selon le Petit Robert, la planification, c’est l'«organisationselon un plan », qui « consiste à déterminer des objectifs précis et à mettre en œuvre les moyens propres à les atteindre dans les délais prévus ». Dans cette section nous allons voir comment la planification se fait à la Banque Nationale Groupe Financier (BNGF) plus précisément dans le service aux particuliers. Étant donné que la BNGF est la sixième banque à charte fédérale en importance au Canadaet qu’il s’agit principalement d’une entreprise de services financiers, elle évolue donc dans un environnement de transformation et de grande compétition. Du point de vue corporatif, la mission de la BNGF c’est de «mériter la confiance de ses clients et de contribuer au développement de la collectivité».

La planification de haut niveau doit tenir compte de tous les environnements externes, plusprécisément, les tendances de l’environnement général (PESTEL) et concurrentiel qui ont ou qui auront des impacts sur les activités de la BNGF. Ces tendances sont constituées principalement de la situation économique, de la situation sociodémographique (vieillissement de la population), des tendances législatives (obligations règlementaires) et de la situation technologique. Notre analyse plusmicro de la BNGF portera sur la planification au niveau structurel à l’intérieur même d’une succursale.

Comme l’environnement externe, l’environnement interne qui regroupe entre autre les compétences et ressources de l’entreprise sont aussi des facteurs importants dans l’évolution de la BNGF. «Il s’agit de tous les actifs et aptitudes que constitue le capital financier, physique, humain,...
tracking img