Tpe flaubert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (475 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’intellectuel : Mesdames, nous avons déjà abordé légèrement le sujet précédemment mais je tiens à revenir dessus afin d’obtenir quelques précisions. Nous l’avons dit vous êtes des femmes de naturepassionnées. Vous entretenez au cours de votre vie des relations extraconjugales, abouties ou non, avec des amants divers.
Emma : Il est vrai qu’avec la vie profondément ennuyeuse dans laquelle jevieillissait sans rien accomplir, le monde qui me faisait envie n’était pas le mien. Mon mari ne me comprenait pas et notre vie suffisait amplement à son bonheur. Mais pas au mien.
Gemma : Il en est demême pour mon premier amant, je m’ennuyais, il était là, bien sympathique et attirant. Cependant pour le second c’était une vieille romance qui ressurgissait.
L’intellectuel : Justement, parlons-ende vos amants Gemma.
Gemma : Que dire, il y a eu deux hommes qui m’ont détourné de mon devoir conjugal. Le premier, Henri de Bressigny était étudiant en droit, et logeait à l’année à Paris. Seulementaprès avoir échoué à un concours en juin, sa mère l’exila en Normandie durant au moins deux semaines, afin qu’il étudie en vue de l’obtention de ce fameux concours en octobre. Je fis sa connaissancesur le marché, c’est lui qui m’aborda le premier, alors que nous observions un étalage de parfum. A cet instant, il se passa quelque chose que ni lui ni moi ne voulions ignorer. Ce fut le début denotre liaison.
L’intellectuel : Sur un marché ? Avec seulement quelques mots échangés ?
Gemma : Je vous l’ai dit il ne suffit que de quelques mots pour que nous comprenions que notre relation seraitplus qu’amicale. Si par le physiquement rien n’était encore accomplie, psychologiquement tout deux savions pertinemment ce qu’il en serai par la suite.
L’intellectuel : Pourtant c’est par hasard quevous vous retrouvez.

Gemma : Exacte, c’est à Rouen dans un super marché que nous nous rencontrons à nouveau mais le hasard est un grand mot, d’après moi c’était volontaire, je pense qu’il me...
tracking img