Traduction audiovisuelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5240 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TRADUCTION AUDIOVISUELLE: DÉFIS PRÉSENTS ET A VENIR. Yves Gambier Université de Turku Finlande

Toute prospective est forcément risquée. Mais en se basant sur des projets en cours, sur des prototypes réalisés, elle est possible. Il est d’ailleurs toujours intéressant de comparer prédictions et réalisations. Qui aurait prévu l’émergence et l’impact de l’informatique grand public en 1980? Il està la fois loin et proche le temps où certaines compagnies de télévision recouraient encore à des cartes perforées pour sous-titrer, où les sous-titreurs devaient suivre en studio les programmes pour projeter un à un les sous-titres. Ma présentation esquissera quatre types de défis qui se posent aux transferts linguistiques dans l’audiovisuel - celui du numérique, celui de la réception, celui durapport à la traductologie et celui de la formation.

1. DÉFIS DU NUMÉRIQUE 1.1 Une avancée rapide Une des raisons sans doute qui ont aidé à faire reconnaitre l’importance de la traduction audiovisuelle (TAV) est le passage, dans les années 1990, des équipements analogiques aux équipements numériques, plus rapides, plus flexibles, moins encombrants. D’autres produits ou secteurs ont connu, enparallèle, des ruptures comparables. Qu’on pense, pour transporter des informations entre ordinateurs, à l’avènement grand public d’Internet et du courriel, au passage de la disquette au cédérom et DVD réenregistrables; qu’on pense, pour stocker des informations, à l’utilisation de disques durs informatiques non plus seulement pour les ordinateurs mais aussi pour les lecteurs de musique MP3, lestéléphones mobiles, les appareils photos numériques; qu’on pense enfin à la transformation des tubes cathodiques en écrans plats (plasma ou LCD), qui concerne tout autant les écrans d’ordinateurs que les téléviseurs. Dans cette évolution rapide, les cassettes audio et vidéo apparaissent déjà archaïques alors qu’elles ont un temps révolutionné notre rapport à la musique et aux programmes télévisés. Laphotographie est certainement emblématique de cette avancée des technologies: de la photographie argentique (chimique) à la photographie numérique (électronique), ont été bouleversés à la fois tout un secteur d’activités industrielles et commerciales (production des objectifs, des supports - boitiers jetables, films, etc.) et un processus (impression sur pellicule, développement, tirage, etc.). Qu’enest-il dans l’AV, incluant cinéma, télévision, vidéo?

1

La numérisation affecte et affectera de plus en plus l’écriture de scénario, la production des images, des sons, des décors, des costumes, des maquillages, le tournage et le montage, la distribution et les projections - mettant ainsi fin à la matérialité des films comme bobines et copies. Certains films, comme Star Wars II (GeorgesLucas), Festen (Lars von Trier), Ten (Abbas Kiarostami), ont déjà été tournés en numérique à haute définition, même si les projecteurs numériques (Digital Light Projectors/DLP) sont encore peu nombreux dans les salles. Cette évolution n’est pas et ne sera pas sans conséquences sur l’architecture des cinémas, sur la nature de lieux où projeter les films, sur la qualité des prises de vue et des bandessonores, sur le piratage de film et de vidéo (et donc indirectement sur les problèmes de droits d’auteur), sur l’archivage et la restauration des produits AV - part de plus en plus grande de notre mémoire culturelle collective. L’histoire de cette mémoire fut longtemps celle de ses supports; elle tend désormais à devenir l’histoire des droits qui s’y rattachent. Il est aisé d’imaginer lesimplications de ces transformations sur les investissements, le marketing et aussi l’esthétique de ces produits AV, creusant davantage l’écart entre une industrie cinématographique et télévisuelle de plus en plus globale (blockbusters; programmes internationaux formatés) et une production expérimentale ou culturellement exigeante. Pour la télévision, des changements dans la production et la diffusion...
tracking img