Trente glorieuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2040 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Trente Glorieuses.
I. La croissance économique.
A. Une croissance forte et durable
• En 1945, les économies des pays européens belligérants, de l'URSS et du Japon ravagées
Dès 1949 les reconstructions s'achèvent.
La croissance s'accelère; PIB mondial: indice 100 en 1950 - 270 en 1970.
Rythme moyen de croissance annuelle dans les pays développés capitalistes: supérieur à 5 %
• recul deproduction pendant de courtes récessions (ex:1953 après le boom suscité par la guerre de Corée; 1967).
• La croissance est la plus forte dans la chimie(nylon, plastiques), l' aéronautique, l' automobile et l' informatique (né en 1945, I'ordinateur se perfectionne grâce à l'invention du transistor en 1948 puis l'apparition des circuits intégrés en 1961)
• généralisation du taylorisme, débuts del'automation assurent spectaculaire croissance de la productivité.(+5 % par an en moyenne dans l'industrie +7 % par an dans l'agriculture).
• La révolution des transports réduit les coûts du fret ( spécialisation des flottes: minéraliers, méthaniers, pétroliers géants — jusqu'a 500 000 tonnes de jauge)
le commerce mondial progresse en valeur réelle de 8 % par an, plus vite que la production .• forte interdépendance des pays. En 1973, la RFA exporte 28 % de sa production intérieure, la France 20 %.
B. Croissance différenciée selon les régions.
1. Le miracle japonais
Dévasté en 1945, le Japon devient le « troisième Grand » derrière les Etats-Unis et l'URSS en 1969.
Taux de croissance supérieur a 10 % par an ( le double des taux enregistres en Europe occidentale)
Taux d'épargneélévé qui nourrit l'investissement
Discipline de travail rigoureuse
Conquête du marché mondial dès les années soixante.
2. Le redressement de l'Europe occidentale
A l'exception du Royaume-Uni les pays d'Europe occidentale connaissent plein emploi, niveau de vie élevé, croissance de plus de 5% par an
• RFA : elle profite de l'arrivée massive de réfugiés (1945-1961), du plan Marshall; la réformemonétaire de 1948 supprime l'inflation; l' "économie sociale de marché" de Erhardt associe libéralisme et participation des syndicats à la gestion.
Résultat: excédents commerciaux, monnaie forte
• France , Italie: véritable miracle économique; secteur public puissant (IRI), dynamisme des grandes firmes privées (Fiat , Olivetti)
3. La croissance modérée des Etats-Unis
• croissanceaméricaine 3 à 4 % par an leur productivité tend à être rattrapée par les concurrents, leur excédent commercial disparait en 1971, leur taux d'inflation s'aggrave et leur monnaie voit son prestige décliner.
• En réalité leurs firmes contrôlent une partie de l'industrie du Canada et de l'Europe occidentale; leur supériorité technologique reste écrasante. Ils disposent de la première puissance agricolemondiale.
4. La croissance trompeuse des pays socialistes
• L'URSS impose le modèle économique soviétique dans les démocraties populaires.
Le «modèle stalinien»:
- planification qui privilégie les infrastructures, et l'industrie lourde.
- forts prélèvements sur l' agriculture collectivisée (fermes d' Etat=sovkhozes et coopératives= kolkhozes).
- Croissance extensive par création de grandsensembles industriels, sans modernisation des équipements existants. Défrichements hasardeux (Kazakhstan)
- Contrôle centralisé des entreprises par le Gosplan.
- Intégration des économies socialistes dans le CAEM; «division du travail» au profit de Moscou.
• L' URSS a jusqu'au 8e plan (1966-1970) une croissance industrielle de 8% par an; pays satellites: 15 à 20% par an
En revanche, lacroissance des industries des biens de consommation n'a pas suivi. Si les biens de consommation sont très bon marché, ils ne sont souvent disponibles que pour les privilégiés de la "Nomenklatura", càd les membres du Parti …
• La réforme Liberman (1965) préconise des réformes «libérales»: planification plus souple pour des entreprises jugées sur leur production réellement vendue, et non pas sur leur...
tracking img