Tristes tropics

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2561 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tristes Tropiques
Présentation condensée de l'ouvrage de Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques.

 
Effectuant actuellement des recherches sur certaines populations amérindiennes du Brésil, il m'a semblé opportun de proposer ici une fiche de lecture de ce superbe livre. De plus, comme cette année est celle du Brésil en France, c'est un modeste hommage de ma part à cette Terra Brasileira .Bonne lecture.
 
Ce livre rédigé entre octobre 1954 et mars 1955 par Claude Lévi-Strauss est le récit de ses voyages à l’intérieur du Brésil, à la rencontre des tribus indiennes de l’Amazonie.
Il ouvrira la collection  Terres Humaines  dirigée par Jean Malaurie, à la suite d’une rencontre avec ce dernier.
A la demande de Célestin Bouglé, directeur de l’école normale supérieure, il se rend en1935 à l’université de Sao Paulo alors qu’il n’a que 26 ans.
De là, il dirigera plusieurs expéditions ethnographiques au cœur du pays et rencontrera de nombreuses tribus « primitives » qu’il étudiera en vivant auprès d’elles : sociétés Caduvéo, Bororo, Nambikwara, Tupi-Kawahib… Ces études seront retranscrites dans sa première étude monographique d’ethnologie en 1938, La vie sociale et familialedes Nambikwara .
 
[pic]
(Indien Bororo)
A/.Présentation de l’auteur

De nationalité française, Claude Lévi-Strauss est né en Belgique le 28 novembre 1908 et a grandi à Paris.
Tristes Tropiques  est le récit de son cheminement progressif vers l’ethnologie, alors que brillant élève en philosophie il se sentit peu à peu rebuté par cette matière qui finissait par lui apparaître comme « unevaine gymnastique intellectuelle coupée de la richesse du réel et desséchante pour l’esprit » (Bibliothèque des affaires étrangères).
Il s’intéresse à la sociologie, qu’il part enseigner à l’université de Sao Paulo, et à l’ethnographie qu’il découvrit en étudiant le livre de Robert Lowie,  Primitive Society .
Après un voyage éprouvant et un départ difficile d’une France alors en guerre,Lévi-Strauss témoigne rapidement de son désir de découvrir des sociétés indigènes afin de garantir à sa réflexion « une matière pratiquement inépuisable, fournie par la diversité des mœurs, des coutumes, et des institutions » (p-62).
Comme il l’explique brillamment, l’ethnographie est à même de lui apporter une satisfaction intellectuelle sans commune mesure, car c’est en étudiant l’homme qu’ils’affranchit du doute « car elle considère en lui ces différences et ces changements qui ont un sens pour tous les hommes » (p-62).
Il considère donc l’ethnographie comme une histoire qui parvient à rejoindre l’histoire du monde et celle de l’individu.
Il retournera en France en 1948,  après avoir occupé la chaire de sociologie à l’université de New-York où il commencera en parallèle la rédaction des Structures élémentaires de la parenté . Cet ouvrage fera date dans le domaine anthropologique car il opère une synthèse des connaissances réalisées dans le domaine de l’anthropologie de la parenté, et introduira en ethnologie la méthode structurale (après avoir étudié la méthode linguistique de Jakobson, Lévi-Strauss s’attachera à démontrer que la parenté est un système de relations et de rapportsétroitement liés, identique au système de signes de la langue, dans le but de démasquer derrière les faits observés quelles sont les structures mentales qui les fondent.)
De retour dans son pays natal, il est nommé maître de recherche au CNRS, puis professeur à l’école des hautes études en 1950.
Il publiera par la suite d’importantes études intitulées  Mythologiques  sur les mythes amérindiens, etanimera sa propre revue,  L’homme , dès 1960.
Il se sera engagé volontairement dans les forces françaises libres pendant la seconde guerre mondiale, et il est désormais professeur honoraire au collège de France depuis 1982 (il aura été élu à la chaire d’anthropologie sociale en 1959).
[pic]
(Claude Lévi-Strauss)

B/.Présentation de l’œuvre

Les premiers mots de cet ouvrage sont assez...
tracking img