Un fait est-il toujours discutable?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1230 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation Philosophie

Sujet : Un fait est-il toujours discutable?

Un fait signifie quelque chose qui à eu lieu ou quelque chose qui est, une connaissance. En théorie, un fait ne peut pas être remis en cause. Lorsqu'un fait est discutable, cela signifie qu'on peut douter de sa fiabilité parce que la source l'affirmant n'est pas infaillible, ou tout simplement parce que l'on peuttrouver un argument contestant ce fait. Cependant, il ne faut pas confondre entre les deux phrases : un fait est-il toujours discutable et un fait est-il toujours discuté. En effet, il est aisé pour tous de tenter de réfuter un fait, cependant, nous cherchons à savoir si dans chaque cas il est possible de trouver un argument réfutant ce fait.
Le terme de cette recherche permettra alors derésoudre un problème fondamental : peut-on être sur d'être dans le vrai, peut-on affirmer dire la vérité en ayant nul doute de se tromper?
Pour y répondre, nous devons nous poser les bonnes questions. Peut-on être sur de connaître où devons nous douter de toutes nos connaissances? Dès lors, pourquoi devrions nous théoriquement douter de tout? Enfin, l'humanité aurait elle au moins une seule certitudeinébranlable et iréfutable?

Pourquoi d'abord devrions nous penser qu'il faut douter de tout? Nous possédons trois sources de connaissances différentes qui sont les suivantes : la tradition, les sens et la raison. Toutes nos connaissances proviennent d'une de ces sources que nous allons étudier. Les connaissances acquises par la tradition sont toutes celles que nous avons appris des autres,par ouï dire. Les sens sont la seconde source. Après avoir vu, senti (avec notre odorat), touché, gouté ou ouï, on tire des conclusions se transformant ensuite connaissances.
Enfin les connaisances acquises par la raison sont toutes les vérités logico-mathématiques obtenues par le calcul, le raisonnement, etc... Quelle que soit la source par laquelle nous acquérons nos connaissances, aucuned'entre elle ne peut échapper à la critique, car aucune de ces trois sources n'est parfaitement fiable.
C'est ce que montre le philosophe René Descartes du XVIIe siècle dans ses Méditations Métaphysiques. En effet, il réfute une à une la crédibilité de ses trois sources. Premièrement, la tradition est la source la moins fiable des trois. En effet, nombreuses sont les informations apprises denotre entourage ou des médias qui se sont en suite révélées fausses. Par exemple, beaucoup de gens font croîre a leur enfants pendant de nombreuses années que leur Père Noël existe alors que c'est faux.
Dans ce cas, le mensonge est voulu, mais parfois la source elle-même peut penser l'information vraie et en réalité elle-même se tromper. Pour ces raisons, la tradition n'est pas une source deconnaissances fiables. Même si certaines informations peuvent être vraies, la source n'étant pas infaillible, elles peuvent être discutées. Les sens peuvent également nous tromper, au même titre que la tradition. En effet, nos yeux peuvent nous tromper, notamment lorsque nous croyons voir quelque chose au loin, ou lorsqu'il y a un effet d'optique. De plus nous n'entendons pas certains sons et cen'est pas pour autant qu'ils n'existent pas, notamment les ultrasons. Mais il existe de nombreux exemples prouvant que les sens ne sont pas une source fiable. Descartes lui, pour justifier un tel discredi qui porte sur les sens en général, utilise l'argument de la folie et celui du rêve. Nous n'avons en effet en aucun cas la preuve que nous ne sommes pas fou et que nous inventons tout ce qui nousentoure, ou alors que nous revons et que tout ce en quoi nous sommes en présence n'est pas réel. Enfin, la troisième et dernière source peut etre elle aussi considérée comme trompeuse. Pour cela, Descartes dit qu'il ne serait pas impossible qu'un malin génie ou un Dieu trompeur nous trompent tous sur la véritable nature des vérités logico-mathématiques.
En conclusion, nos trois sources ne sont...
tracking img