Urss

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1804 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
À la fin des années 1920, les effets bénéfiques de la NEP sur l'économie tendent à s'épuiser cependant qu'apparaît une nouvelle bourgeoisie qui supporte de moins en moins la dictature et réclament qu'à la liberté économique s'ajoute la liberté politique.
Staline perçoit la menace pour le régime communiste. En 1929, il annonce la fin de la NEP et la reprise des collectivisations : l'État et lescollectivités s'approprient toutes les terres à l'exception de quelques lopins individuels, des jardinets laissés aux paysans pour leur consommation personnelle.
L'État achève par ailleurs de nationaliser ce qui reste de l'industrie et du commerce privés. Toute l'économie est désormais centralisée entre les mains d'une puissante administration et ce sont les fonctionnaires qui fixent les prix devente et les objectifs de production des usines, des fermes et des coopératives agricoles (kolkhozes en russe).
La production agricole diminue à nouveau. En Ukraine, les paysans résistent à la collectivisation de leurs terres. Ils sont systématiquement affamés et l'on compte les victimes par millions.
Dans l'industrie, le travail forcé, une discipline de fer et une propagande intense permettentd'afficher des résultats mirifiques. Mais ces résultats concernent la production d'acier et de machines ou encore la construction de barrages. Les biens de consommation (vêtements, alimentation, médicaments,...) sont négligés et le niveau de vie de la population reste désespérément bas.
Le nombre d'ouvriers grossit très vite mais au-dessus de ce prolétariat apparaît une nouvelle classe deprivilégiés. Ce sont les fonctionnaires et les dirigeants du parti. Ils bénéficient de privilèges petits ou gros qui les distinguent du reste de la population (salarie élevé, voiture, logement plus ou moins confortable, magasins réservés,...).
Ces hommes de l'appareil d'État (apparatchiki en russe) ne sont pas pour autant tranquilles. Ils vivent comme tous les Soviétiques sous la menace d'une dénonciationqui peut les conduire à être jugés, exécutés ou encore déportés en Sibérie dans des camps de concentration, le Goulag.
Les religieux et les chrétiens restés fidèles à leur religion sont particulièrement visés par la répression. Des millions sont déportés.
Dans les années 1930 se développe le culte de la personnalité autour de Staline. La propagande officielle dresse de celui-ci un portrait desplus élogieux.
Bien que plus puissant que ne le fut aucun tsar, Staline reste obsédé par le souci d'éliminer toute opposition.
De 1936 à 1938, des purges sanglantes frappent les militants du parti communiste eux-mêmes ainsi que les principaux chefs du parti et de l'armée. Ces derniers sont jugés et condamnés à Moscou au cours de procès à grand spectacle et complètement truqués.
Beaucoup devictimes de ces procès, à l'instant de mourir, se refusent à renier le «petit père des peuples» (l'un des surnoms donnés à Staline) tant elles sont aveuglées par la propagande et des idéaux mal placés.
PARAGRAPHE ORGANISE
Staline, entre 1927 et 1956, a mis en place un régime totalitaire : L’Etat et le parti
communiste, donc lui, contrôlent entièrement la vie économique, sociale et politique dupays.
Les Soviétiques ne bénéficient alors d’aucun droit ni d’aucune liberté.
Dès 1928, Staline, dictateur tout puissant, organise un véritable culte de la personnalité pour
asseoir son pouvoir. Grâce à la propagande cinématographique, artistique, il apparaît comme
le « petit père des peuples », l’ami des enfants. En réalité, il terrorise toute la population,
enfants comme adultes qui sedénoncent avant d être dénoncés par les autres pour des fautes
qu’ils n’ont pas commises.
La propriété privée, [terres, entreprises] a été abolie. Dans les campagnes, la collectivisation a
été décidée en 1929. Les terres sont maintenant des kolkhozes ou des sovkhozes. Beaucoup de
paysans parmi lesquels les koulaks, ont essayé de résister à cette injustice. Mais l’usage de la
force les a fait...
tracking img