Utopie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2876 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pendant la Renaissance, grâce aux grandes richesses des mécènes, l'imaginaire se rapproche de la réalité et quelques architectes ont le privilège de devenir des faiseurs d'utopies pratiques. C'est aussi pendant ce XVe siècle que les architectes se préoccupèrent pour la première foi d'intégrer la ville à la nature et de tenter de l'adapter au site.
L'architecte florentin Battista ALBERTI(1404-1472) fut l'un des premiers à s'intéresser a ces problèmes alors que son contemporain FILARETE (1400-1469) aborde les questions d'aménagement urbain et rural en tentant de placer sa ville circulaire dans un vaste paysage.
Quant à Léonard de VINCI (1452-1519), inventeur de génie d'autant plus surprenant qu'il est universel, il nous propose une ville où, pour la première fois, l'élément techniqueprend autant d'importance, sinon plus, que le paysage.
Pour lutter contre l'insalubrité des villes comme Milan, il dessine des projets de ville sur deux niveaux qui organisent verticalement les services et la population.

Thomas More, Utopia
Le livre principal de Thomas More est Utopia, rédigé en 1516, décrit une société idéale, fournissant une critique radicale du modèle de la société féodale,de l'arbitraire royal. Tout comme pour Erasme, ce sont l'harmonie entre les habitants, le respect et la tolérance, le refus de la violence qui guident cette nouvelle société.

Il est le premier penseur à mettre en scène ce monde particulier (étymologiquement le « non-lieu »), isolé de tous, vivant dans une autarcie bénéfique. Le monde utopique est un monde à la fois délimité (il s'agit souventd'une île) et infini, aux proportions gigantesques. Il possède une organisation rigoureuse, une architecture géométrique. Les chiffres sont précis (6000 familles de 40 personnes, 54 villes, etc), et , dans ce monde parfaitement pensé, chacun trouve sa place et son activité, nécessaires au bien de tous. Ce qui régit l'utopie est en effet le souci de la collectivité, alors que pendant laRenaissance apparaissent les particularismes religieux, culturels, les littératures nationales, etc.

A la suite de ces mondes utopiques se forgent les cités idéales, propres, esthétiquement belles et propices à faire accéder les hommes au bonheur. Leurs agencements ne resteront malheureusement qu'au stade débauches ou de peintures, décorant les murs.

Rabelais, Gargantua
Gargantua est né parl'oreille de sa mère, Gargamelle, suite à une indigestion de tripes ! Il tient de son père, le bien nommé Grandgousier, car son premier cri fut : « A boire ! ».
La petite enfance de Gargantua se passe dans le monde paysan, à Chinon, et est marquée par des épisodes rustiques et franchement scatologiques : le meilleur moyen de se « torcher le cul » étant l'utilisation d'un oiseau bien duveté !
Il suitles préceptes des théologiens ou sorbonagres, ainsi appelés dans la première édition, qui représentent les sophistes, l'éducation moyenâgeuse, la « barbarie » médiévale. Son premier maître se nomme Thubal Holopherne. Dans les chapitres XX et XXI, Rabelais développe les effets de cette éducation désastreuse et lui oppose une pédagogie humaniste, délivrée par son maître, Ponocrates, signifiant lelaborieux.

La critique est rétrospective, car les préceptes humanistes se sont déjà propagés : l'imprimerie, Erasme, la découverte des textes anciens ont permis l'émergence d'une nouvelle façon d'éduquer.
Le corps et l'âme se trouvent réunis, l'élève montre une soif (!) illimitée de savoir, de connaître, de pratiquer, de créer, de croire. Gargantua perd ses aspects de folklore populaire pourprendre toute sa mesure symbolique. Il est l'homme nouveau de la Renaissance, le géant rompu à tous les arts, toutes les activités physiques et intellectuelles.


La guerre entre Gargantua et Picrochole

Picrochole incarne le souverain autoritaire, colérique et arbitraire, obsédé par ses conquêtes, ses rêves de gloire, impulsif qui croit le premier récit venu et ne vit que pour la vengeance....
tracking img