Ventilation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6354 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les installations techniques dans les bâtiments.

 

2- Technologie de la ventilation des bâtiments

2007-2008

1 POURQUOI VENTILER ?

La ventilation des bâtiments :
améliore la qualité de l'air pour les occupants : apport d'air neuf, dilution des odeurs, des fumées de cigarettes, …
évacue de la vapeur d'eau afin d'éviter l'apparition de condensations et de moisissures sur lesparois froides (phénomènes qui occasionnent des problèmes esthétiques, mettent en péril la salubrité du bâtiment et peuvent provoquer des réactions allergiques chez les humains).
alimente en air, et donc en oxygène, les appareils de combustion.

2 pourquoi "faire des trous" dans Des châssis étanches ?

Jadis, la ventilation s'opérait par les interstices présents dans les menuiseriesainsi que dans l'enveloppe du bâtiment, mais aussi en ouvrant les portes et les fenêtres. Mais cette situation entraînait des débits d'air liés à la présence ou non du vent, parfois des courants d'air inconfortables en période de tempête, des consommations d'énergie élevées, …
Heureusement, l'étanchéité des portes et des fenêtres s'est nettement améliorée ces dernières années (joints au niveaudes châssis,…).

Comment dès lors organiser une ventilation correcte ? Nos exigences de confort ont évolué. Nous attendons de la ventilation qu'elle assure un apport régulier d'air neuf, participant ainsi à l'organisation d'une saine qualité de vie, tant chez soi que sur les lieux de travail.

La simple ouverture des fenêtres ne représente pas une solution satisfaisante :
les fenêtresouvertes ne protègent nullement de la pluie, d'une effraction,...
les problèmes de courant d'air sont inévitables,
la pièce se refroidit considérablement,
les frais en énergie de ce mode de ventilation peuvent être assez élevés,
les nuisances acoustiques sont souvent inévitables.

Pour pouvoir ventiler correctement, il est nécessaire de prévoir des dispositifs contrôlables d'alimentation etd'évacuation de l'air de ventilation.

La majorité des logements belges ne disposent pas jusqu'à présent de tels dispositifs (si ce n'est des hottes de cuisine utilisées sporadiquement). C'est véritablement une "nouvelle culture" à développer par l'architecte auprès de ses clients. En Hollande, on vous regarde avec étonnement lorsque vous expliquez qu'il n'existe pas de tradition deventilation dans nos habitations !

3. Comment organiser la ventilation ?

L'idée de base est d'organiser un transfert de l'air au travers du bâtiment : apporter de l'air neuf au niveau des pièces de vie, et l'extraire au niveau des locaux "viciés" ou humides. Le déplacement de l'air au travers du bâtiment sera donc sciemment organisé : le dernier local sera mis en dépression pour que le fluxd'air vienne vers lui.

Exemple: dans le cas d'une habitation domestique, il faut prévoir
une amenée d'air frais, au moins dans tous les espaces dits 'secs'. Il s'agit des pièces comme la salle de séjour, les chambres à coucher, les locaux d'étude et de jeu,...
transfert de l'air des 'locaux secs' vers les 'locaux humides' (ouvertures de transfert dans les portes du couloir, par exemple)3. l'évacuation de l'air humide et/ou vicié, au moins dans tous les espaces dits 'humides'. Il s'agit des pièces comme la cuisine, la salle de bain, le WC, la buanderie,...

[pic]

Dans cette vision des choses, comment voyez-vous l'organisation de la ventilation dans un restaurant ? … sans oublier la zone" fumeurs" … et la gestion des odeurs de cuisine …

Et pour une salle desports (avec vestiaires) ?

4. QUELS SONT LES "MOTEURS" DU DEPLACEMENT D'AIR ?

Pour que la ventilation soit effectivement gérée suivant le principe ci-dessus, il nous faut "un moteur" capable d'organiser le transfert et vaincre les résistances au passage de l'air.

On en rencontre 3 :

1° le vent
| |[pic]...
tracking img