Video france 2 du 12 janvier 2011 sur la crise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1661 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie - Compte Rendu de la vidéo de France 2, 12 Janvier 2011

Ce reportage nous explique les différentes phases de l’économie mondiale depuis les années 50. Les deux journalistes ayant fait ce documentaire sont D. Cohen et E. Orsenna.
Ce reportage se divise en 5 actes correspondant à une tranche d’années à chaque fois.

I/ Le paradis perdu

Les années 1950 témoignent de l’avancé del’industrialisation et de la découverte de la consommation de masse. Nous sommes dans une période où la modernité prend de plus en plus de place et ou loisirs, statuts des femmes sont en évolution. Cette période est plus connue sous le nom des Trente Glorieuses.

La France, a la sortie de la guerre, est plus pauvre que les Etats Unis et selon l’économiste Cohen « tout reste à découvrir ». Le monde« parait merveilleux » et l’accès aux matières premières est facile du fait de leur prix peu élevé.

Avec le choc pétrolier des années 70, le monde découvre le chômage et une certaine anxiété s’installe au sein de la population. La sidérurgie est un secteur qui commence à diminuer, les industries sont de plus en plus nombreuses à fermer et des manifestions ont lieu.

En 1984, la restructurationpar Mitterrand met fin aux subventions accordées aux entreprises déficitaires. Cela met en place une violence causée par le désespoir des ouvriers.
Mitterrand « abandonne » la sidérurgie.

II/ De nouveaux prophètes

Les Etats Unis et la Grande Bretagne ont un model économique commun.
Milton FRIEDMAN a pour idée principale que le capitalisme est quelque chose de bien mais que le problèmeest la bureaucratie par le capitalisme. Le coupable est l’Etat il donc faut privatiser l’économie.
Ronald REAGAN suit et reprend les différents arguments de FRIEDMAN, il affirme qu’il faut « moins d’Etat, moins d’impôts et plus de revenus ».

Au Royaume Uni, un mouvement parallèle se développe avec l’arrivée de Margareth TATCHER en tant que Premier Ministre en 1979. Cette dernière est dans lamême optique que ces confrères américains et affirme qu’il y a des excès dans les dépenses publiques et trop de concentration. Il faut « balayer le socialisme hors de Grande Bretagne », expression qui est symbolisée par une balayette présente lors des ses discours.

Suites à ces déclarations, le nombre de manifestations augmentent. Aux Etats Unis, les organisations de contrôleurs aériens se mettenten grève contre les déclarations de R. REAGAN (alors qu’ils le soutenaient beaucoup auparavant). REAGAN refuse de négocier avec les manifestants et 13 000 grévistes furent licenciés suite à une décision du président. Le mouvement s’éteindra quelques mois plus tard.

Il se passe la même chose au Royaume Uni avec des mineurs. M. TATCHER fait comme R. REAGAN, c'est-à-dire qu’elle ne cède pas,cela lui vaudra son surnom de « La Dame de Fer ».

REAGAN et TATCHER se soutiennent mutuellement, un lien étroit s’est formé entre eux. Ils vont donner une nouvelle direction à la marche du monde.

Les années 1980 quant à elles peuvent être définies comme « les années frics ». On voit en effet la naissance d’une nouvelle classe sociale : les golden boys. Il s’agit principalement de traders quiont vu leur salaire se multiplier par 10. Durant le reportage un ancien golden boy est interrogé et ce dernier nous affirme avoir gagné jusqu'à 1 Millions de dollars par semaine.
C’est une époque où tout tourne autour de l’argent.

La France aussi est victime de cette nouvelle classe sociale. Nous avons l’exemple de Bernard Tapie qui est un entrepreneur aussi bien dans la finance, le sport, lapolitique ou encore la musique (avec ses succès et ses échecs).

A contrario, dans les années 1980 apparaissent « les nouveaux pauvres ». En 1986, 600 000 personnes n’ont pas à manger. Coluche crée les Restos du Cœur qui peut être considéré comme une renaissance moderne des sources populaires. Les chômeurs ont en effet du mal à trouver du travail est la pauvreté est de plus en plus grande...
tracking img