Vieillissement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1487 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Vieillissement du joint collé. Dégradation de la couche hybride
- Le temps de service des restaurations collées est de 5,7 ans - Leur remplacement coûte 5 Mds de dollars par an - In vitro cela se traduit par des valeurs d’adhérence qui chutent dans le temps de 30 à 40%

Quel est le mécanisme de dégradation ?

Vieillissement
Commenter les résultats de De Munck et al, J Dent Res 82 (2), 2003- Tests de microtraction - Echantillons de composite collés sur la dentine avec 2 MR3 et 2 MR2 - Adhérence à t0 Puis 2 groupes d’échantillons laissés dans l’eau : - un groupe où un émail périphérique est laissé (indirect) - un groupe sans émail périphérique (direct) - Adhérence à 4 ans
Composite Dentine Groupe direct Composite Dentine Groupe indirect émail émail

Résultats à commenter
60MPa

54 45 45 35 28 15 30 46 40

52

50 40 30 20 10 0

49

22

24 heures 4 ans indirect 4 ans direct

OPT DC

OPT SOLO

SBMP

SB1

MR3

MR2

MR3

MR2

3 conclusions

1) L‘adhésion se dégrade dans l’eau 2) Les MR2 sont plus susceptibles à la dégradation hydrique que les MR3 3) L’émail périphérique protège de la dégradation hydrique

Historique

En 2004 (Armstronget al) ont montré qu’après 4 ans, c’est la dégradation des fibrilles de collagène au sein de la couche hybride à l’origine de cette baisse d’adhérence

J Dent Res 83(3):216-221, 2004

En 2004 (Pashley, Tay et Yiu) ont montré que la dentine déminéralisée se dégradait en solution mais pas : - si la solution comportait des inhibiteurs de protéases ou CHX à 0,2% (inhibiteurs des MMPs) - si lemilieu de vieillissement était de l’huile

On a déduit que la dégradation des fibres de collagène était liées à des MMPs endogènes en présence d’eau

D’où viennent ces MMPs ?

- de la matrice extracellulaire non collagénique - de la sécrétion d’odontoblaste

Les MMPs endogènes de la dentine Métalloprotéinases matricielles
Ce sont des enzymes qui dégradent la matrice extracellulaire destissus conjonctifs, largmenet répandus dans l’organisme. Elles interviennent dans des processus physiologiques ou pathologiques (carie, cancer...).

C’est l’activité des MMPs qui jouerait un rôle important dans la dégradation des fibres de collagène mal imprégnées

Les MMPs endogènes de la dentine Métalloprotéinases matricielles
Ce sont des enzymes classées en fonction du substrat sur lequel ellesagissent. 24 gènes codant pour des MMP ont été identifiés dans le génome humain donant lieu à la traduction de 23 protéases MMP.

La cathepsine K est une protéase qui dégrade le collagène de type 1

Mécanisme
La fibrille de collagène avant mordançage - Le collagène - Le minéral extra et intrafibrillaire

Dans cet état les MMPs sont fossilisées et inactives

Mécanisme
1) Dans le cas desMR 0,4 < ph < 1 - Les cristaux extrafibrillaires et intrafibrillaires sont éliminés

Libération de MMPs activées - dégradation du collagène surtout non infiltré )- dénaturation possible des MMPs

Mécanisme

Mécanisme
2) Dans le cas des SAM 1,6 < ph < 2,9 - Les cristaux extrafibrillaires sont éliminés permettant l’infiltration interfibrillaire Après application du SAM

Libération d’un peude MMPs activées - dégradation

Pourquoi plus de dégradation des fibres de collagène sur MR que sur SAM ?

MR SAM Hypothèse La rétention des cristaux prévient l’apparition d’eau (qui accélère la dégradation) dans le compartiment interne de la fibrille de collagène Mais pourquoi les valeurs d’adhérence chutent dans le temps avec les SAM?

Dégradation des fibres de collagène en fonction del’adhésif

MR

SAM

SAM : absorption d’eau dans les espaces extrafibrillaires (inter) dégradant les fibrilles à partir de l’extérieur MR : entraîneraient des dégradations aussi de l’intérieur vers l’extérieur

D’où viennent ces MMPs ?

- de la matrice extracellulaire non collagénique - de la sécrétion des odontoblastes

Les stratégies pour éviter le vieillissement
« On a déduit que...
tracking img