Woodstock

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Woodstock Music and Art Fair

I – La création de Woodstock

1- La rencontre

C’est au début de l’année 1969 que John Robert, ayant hérité de 250 000 dollars ancien, et son ami Joel Rosenman décident de monter un cabinet d’investissement mais n’y connaissant rien passent l’annonce suivante dans The New York Time et The Wall Street Journal : « Young men with unlimited capital looking forinteresting, legitimate investment opportunities and business porposition. ». Suite à cela ils créent « Media Sound »
Michael Lang, organisateur du Miami Pop Festival et son ami Artie Kornfeld, vice-president de Capitol souhaite créer un studio à Woodstock.
Les quatre jeunes (tous moins de 20 ans) se rencontrent et durant une discussion Lang envisage un grand concert pour inaugurer le studio cequi intéresse fortement Robert et Rosenman. Il y a déjà eu de grand rassemblement comme Monterey en 1967 (70000 personnes) et le Miami Pop Festival en 1968 (100000 personnes) mais rien autour de New York. C’est alors à se moment, en février 1969, que naît Woodstock Venture Inc.

2- Répartition des tâche et organisation

Les 4 organisateurs se partage alors les tâches : Robert et Rosenman àla partie administrative et financière. Lang organise la production et Kornfeld coordonne promotion, publicité et relations publiques.
Lang recrute les meilleurs professionnel (moyen illimité). La rumeur commence à circuler « Un festival aura lieu pendant l’été à Woodstock, dans la ferme de Bob Dylan » (ce qui marquerait son grand retour).
Lang baptise l’évènement : « An Aquarian Exposition »qui à pour devise : « Trois jours de paix et de musique, des centaines d’hectares à parcourir. Promène toi pendant trois jours sens voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf volant. Fait toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l’air pur »
Woodstock compte alors dur 50000 personnes, 75000 assureraient « fame and fortune ». Il faut donc traiter les problèmes d’accueil :le gîte, le couvert, la sécurité.
En effet, dans le contexte de la guerre du Vietnam les jeunes sont souvent engagés politiquement et on un ennemis : la police surnommée « Pigs » donc il n’est pas question d’hommes en uniforme ni arme. Mais une proposition est faite : celle d’employer des flics en congé, sans armes, reconnaissables grâce à une brassard : « Peace Corps ».
Finalement il n’yaura aucun policier sur le festival.
John Morris, chargé de la sélection des artistes, à déjà commencé à signer avec plusieurs d’entre eux.
Et déjà des milliers d’affiche imprimées et des milliers de billets vendus. Les réservations se font des quatre coins de l’Amérique et les chèques sont souvent accompagné d’un message : « Love and Peace ».
Le problème du terrain se pose encore, le lieu àsouvent dû être changé, les festival est aussi non accepté par certains citoyen voient les hippies d’un mauvais œil. C’est finalement le champ de 600 hectares de Max Yasgur qui est loué. En effet, c’est après une nuit de réflexion et lorsque, au petit matin, il voit une pancarte où est inscrit : « Don’t buy Yasgur’s milk. He loves the hippies » dans son champs qu’il accepte la proposition.

II –Le festival

1 – Un début difficile

Le festival se déroule du 15 au 17 août 1969, des dizaines de milliers de personnes sont déjà là. Des groupes toujours plus nombreux, avec ou sans billets arrivent, arrache les grilles car l’accès principal est trop encombré.
Devant la marée humaine Morris annonce : « From now on, this is a free concert ! » sous un tonnerre d’applaudissements. Lesguichets sont alors évacués, les portes sont ouvertes et les grilles abattues par les organisateurs pour éviter que le gens de blesse en essayant de les passer. Au lieu de 50000 prévues, se sont 450000 personnes qui sont présentes à Woodstock Music and Art Fair.
Le trafic routier est complètement paralysé, les groupes sont coincés dans les bouchons et le tout matériel n’a pas encore été acheminé...
tracking img