Workshop

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1895 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« L’ART, C’EST VIVRE LE MONDE COMME UN IMMENSE MUSÉE D’ÉTRANGETÉS. »

Giorgio de CHIRICO

ANDY WAHROL

Andy Warhol est un artiste pionnier du Pop Art.
Il est né le 06 août 1928 à Pittsburgh en Pennsylvanie et est issu d’une famille modeste.

En 1949, après des études au Carnégie Institute of Technologie de Pittsburgh, il s’installe à New York comme dessinateur de publicité pourun magasine. Il créera, à cette même époque, ses premiers croquis pour un fabricant de chaussures et deviendra un « artiste commercial ».
Très vite, il chercha à sortir de sa condition modeste. Il décida de choquer, de déranger et de bousculer le conformisme New-yorkais par des projets délirants.
En 1964, il commence ses sérigraphies en 3D en reproduisant des boîtes de Ketchup Heinz ou lalessive Brillo.

Il adopte la technique de la photographie sérigraphiée reportée sur toile : les photographies utilisées sont en noir et blanc, il colore le fond de la toile et imprime le sujet avec seulement quelques détails.
Ce motif est reproduit plusieurs fois sur la toile.
Les toiles les plus marquantes sont le visage de Marilyn Monroe ou les conserves Campbell’s Soup.

La société deconsommation américaine, avide de la démesure, ne jurait plus que par le Ketchup ou la soupe Campbell dont les symboles publicitaires furent détournés par l’artiste.

Les images produites avaient un impact incroyable sur les consommateurs américains et leurs utilisations au niveau artistique ouvraient la porte à de nouveaux concepts.

Il créa un style particulier en associant des techniques dereproduction avec le graphisme, le dessin et la peinture, en utilisant des matières simples comme le papier, la toile, les acryliques en sérigraphie.

Andy Warhol associa l’art à la publicité et fit de la publicité, de l’art.
En un mot, Andy Warhol était « un concepteur de l’art à revendre. »

Ses thèmes fondamentaux sont l’image et le pouvoir de celle-ci sur la société de consommation.

«L’objet artistique n’échappe pas à la production industrielle de masse :
Avec les boîtes de Soupe ‘Campbell’, on consomme de la soupe, des emballages et l’image de l’emballage. »
« Pourquoi écarterait-on de la consommation l’objet « artistique » » ?
« L’artistique n’est pas une propriété réservée à un savoir-faire artisanal ou à une technique particulière, que je sache ? »
« Certes, l’art est unefaçon de percevoir et d’appréhender le monde, mais maintenant, il faut bien se dire que c’est aussi une façon de consommer. » Andy Warhol

Andy Warhol dénonce la société de consommation de masse et présente l’art comme un simple produit à consommer : éphémère, jetable et bon marché.

Tout peut être considéré comme de l’art, à partir du moment où l’œil du spectateur y voit de la magnificence.Le procédé utilisé chez Andy Warhol est un peu le même que les campagnes d’affichage de publicités qui associent la marque à une célébrité, comme « Johnny Hallyday et son Optic 2000 par exemple aujourd’hui.

RELATION AVEC LE PROJET

L’environnement du projet reflète une politique de bas prix. Les commerces sont implantés linéairement à la rue pour une meilleure visibilité et emploient tousles subterfuges pour racoler la clientèle.
Les commerces utilisent des pancartes, affiches, enseignes de couleurs vives et ce, afin de séduire, de provoquer et amener le consommateur.
Celui-ci, faisant appel à sa mémoire visuelle, connaît alors l’emplacement de chacun.

Ces affiches ou publicités, placées de façon répétitive sur la route, aiguillent, dirigent et confortent le consommateur.L’impact visuel, en bordure de route, provoqué par ces symboles et ces marques, constitue une extraordinaire image du monde de la consommation de masse.

« L’ART NAÎT DE CONTRAINTES, VIT DE LUTTES ET MEURT DE LIBERTÉS. »

André GIDE

BANKSY

Banksy, artiste du « Street art » ( Graffiti ) est un personnage mythique, revendicateur et révolutionnaire.
Il aime provoquer, choquer...
tracking img