L'alimentation et l'endurance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’alimentation et l’endurance.
Pourquoi parler de l’alimentation et de l’endurance ? Car toutes deux sont intrinsèquement liées. D’une alimentation choisie dépendront des résultats et des capacités physiques satisfaisantes. Le sportif d’endurance a besoin de plusieurs choses afin d’être dans une forme optimale : • • • • Hydrates de carbone Protéines Vitamines et minéraux Graisses

Voici lessources d’énergie dont le sportif endurant aura besoin. Pour cela il faudra qu’il choisisse soigneusement ses aliments tant du point de vue qualitatif que quantitatif. Les personnes très actives ont des besoins caloriques supérieurs aux personnes sédentaires. Pour définir ces besoins, on s’intéresse au poids corporel. Des études ont ainsi montré que des sportifs de haut niveau dépensaient environ 55calories/kg de poids corporel par jour. Un athlète pesant 50 kg aura besoin de 2750 calories. Un athlète de 75 kg aura lui besoin de 4000 calories. Il est donc important de connaître ses besoins énergétiques afin de ne pas dépasser les quantités idéales. En effet toute absorption alimentaire supérieure à la dépense énergétique sera transformée et stockée en graisse. Cela est le cas des protéines,qui absorbées en trop grande quantité deviendront des graisses mais causeront également pertes de calcium, goutte et déshydratation. Les protéines servent à la synthèse des cellules musculaires. Elles sont composées d’acides aminés. Parmi ceux-ci on en retient 8 dits «essentiels » car notre corps ne peut les fabriquer. Seuls les aliments nous les procurent. Les hydrates de carbone qui ne sontautres que les sucres sont eux aussi très importants. On les retrouve dans le sang sous la forme de glucose et seront stockés dans les muscles et dans le foie sous la forme de « glycogène ». L’apport journalier de glycogène du sportif est d’environ 7 à 10 g/kg du poids corporel. On estime que 55% de l’énergie totale de l’alimentation devrait être fournie par les hydrates de carbone. Un repas ayant untaux élevé en hydrates de carbone permet de minimiser les déperditions de glycogène et donc d’éviter les sensations de fatigue après un entrainement intensif. Les graisses qui nécessitent plus d’oxygène que les hydrates de carbone pour être métabolisées sont ainsi moins adaptées pour les sports d’endurance. Toutefois, le corps peut y puiser de l’énergie. On estime que 30% de notre énergiequotidienne provient de nos graisses. Mais là encore, une surconsommation de graisses peut entrainer des problèmes cardiovasculaires.

Les vitamines et les minéraux enfin sont eux aussi indispensable à la performance sportive puisqu’ils jouent un rôle primordial dans le métabolisme nutritif et oxydant. Afin de combler tous ces besoins nutritionnels le sportif doit puiser parmi divers types d’alimentstels que : ‐ ‐ Des céréales (riches en hydrates de carbone) : pain, riz, pâtes Les végétaux (vitamines et sels minéraux ainsi que le fer) : légumes

Les besoins en protéines se trouvent généralement dans les viandes, les volailles, les œufs, les poissons et les produits laitiers. Toutefois, j’ai trouvé d’actualité de m’intéresser au cas du sportif végétarien. En effet, il n’est pas rare loin delà, d ‘entendre des sportifs déclarer : « J’ai besoin d’un grande quantité de protéines je ne peux donc pas devenir végétarien ». Or, de nombreuses études montrent aujourd’hui qu’un régime végétarien équilibré procure toutes les protéines nécessaires à l’organisme pour lui permettre d’avoir une activité physique exigeante. Mieux encore, l’élimination de la viande dans le régime alimentaire dusportif s’avère être bénéfique puisqu’il élimine du même coup les substances nocives véhiculées par la viande dans l’organisme telles que : le cholestérol, les graisses, purines et toxines qui finissent par encrasser les artères. Ainsi les nutritionnistes spécialisés en régimes végétariens proposent des aliments gorgés de protéines se substituant parfaitement aux protéines animales et étant...
tracking img