L'art et la technique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1121 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philo
L'art en grec est la technique. L'art est avoir un métier. L'artisan est celui qui possède un savoir faire. Aujourd'hui l'art s'applique plus tot au beau art (peinture, photo, structure, cinéma, danse).
L'art viserait une production belle alors que l'artisanat viserait un but utilitaire d'abort puis esthétique ensuite.
Dans la Grèce antique, le beau c'est le naturel. L'art immite lanature.
Chez Platon il y a une méfiance vis à vis de l'art qui ne produit que le reflet de la réalité. "Les poètes créent des fantômes" pour Platon. Le peintre qui peint un lit ne fait que limiter l'apparence de la réalité. Alors que l'artisans est superieur au peintre car il a recherché parmi les idées ce que devait être le lit. Le peintre ne fait qu'imiter une apparence de lit. Pour Platon il fautse mefier des artistes parce qu'ils sont pourvoyeurs d'illusions. L'art peut provoquer des sentiments, affecter le public et peut jouer sur la sensibilité du spectateur. Autrement dit l'artiste peut nous manipuler.
Platon critique l'artiste qui est pourvoyeur. L'artiste ne fait qu'imiter la nature. La vrai beauté ne peut etre dissocié du bien et des idées. La beauté sensible sera tjrs inférieureà la beauté de l'ame. (Qualité morale).
L'art est un produit de l'esprit humain il doit etre valorisé. Pour Hegel au contraire de Platon la beauté artistique est supérieure a la beauté de la nature.
Chez Hegel, il y a une supériorité de la beauté artistique sur la beauté naturelle et l'art comme produit de la nature humaine doit être valorisé.
Pour Hegel le but de l'art n'est pas d'imiter lanature, l'art veut créer de belles oeuvres, l'art veut créer le beau. L'oeuvre est une production de l'esprit et elle manifeste l'aspect spirituel de l'homme, l'oeuvre d'art matérialise la pensée.
La matière travaillé va refléter l'esprit de l'artiste et l'art va permettre de faire apparaître la representation d'une situation politique ou une résistance. L'oeuvre d'art a un sens. Ellle manifeste desvérité qu'on ne voit pas, qu'on a pas vu. Une oeuvre d'art est tjrs construite et réfléchie.

2ème partie: Le jugement de goût: Le beau.
Les proportions du corps humain de léonard de Vinci. Il montre ainsi qu'il y aurait une norme qui correspond a ce que l'homme doit etre. On a ici une conception intellectualiste de la beauté qui correspond a une armonie de proporsion et symétrie. Cetteconception de la beauté exclu l'expérience que l'on peut faire de la beauté.
2) Non la beauté ne s'apprend pas, elle est différente suivant la sensibilité de chacun.
Il existe un relativisme total de la beauté, ce qui est beau pour l'un ne l'est pas forcément pour l'autre. La sensation de beauté est subjective, donc l'idée d'une esthétique normative n'a aucun sens. On ne peut plus parler de mauvaisgoût. Ni de bon goût. On reconnaît que le beau est affaire de jugement individuel. Mais quand on trouve un objet beau, on attend aussi que les autre le trouve beau aussi. Ce qui nous amène à Kant.
Le jugement de beau n'est pas un jugement de connaissance. Ne renseigne pas sur la chose mais sur les sentiments de celui qui s'exprime sur les sentiments de la chose.
Le jugement d'esthétique est unsentiment de satisfaction ou d'insactisfaction à l'occasion de la contemplation d'un objet.

B.
Le beau se distingue de l'agréable et du beau. Agréable est une sensation physique. C'est un plaisir qui intéresse les sens directement.
L'agréable est lié a un sentiment physique.
Le bien est lié a un intérêt pratique. Le bon en soi et le bien moral, le bon peut être aussi utile. Le bon satisfait laraison ce qui n'est pas le cas du beau.
Le génie se tourne vers les beaux arts. Le génie est un don naturel, il est donné par la nature, il ne s'apprend pas. Le génie permet d'inventer de nouvelles regles, d'inventer des courants. Kant distingue la création du beau. La création du genie n'a rien a voir du beau car le beau appartient au jugement de celui qui regarde l'oeuvre et non à l'oeuvre....
tracking img