L'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (515 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jordan BUSCHE Vendredi 27 Mars 2009


Louis-Ferdinand Céline
(1894 - 1961)

Nom et prénom : Destouches Louis-Ferdinand

Pseudonyme : Louis-Ferdinand Céline

Céline est le 27 Mai 1894à Courbevoie, fils de Marie Marguerite Céline Guillou et de Fernand Destouches.
Issu d'une famille d'origine noble son père était employé d'assurances et sa mère commerçante en dentelles, il reçoitune instruction sommaire. Il occupe de petits emplois durant son adolescence.
Il s'engage dans l'armée française en 1912 au 12e régiment des Cuirassiers. Le Maréchal des logis Destouches est blesséen 1914 par un éclat d’obus, il aura la médaille militaire.
Il est ensuite en 1916 engagé en tant qu’agent commercial au Cameroun.
Il revient en France en 1917 où il passe son baccalauréat en 1919,il enchaîne avec des études de médecine à rennes et à Paris.
De 1924 à 1928, il travaille à la SDN (Société des Nations) qui l’envoie en Afrique de l’Ouest et en Amérique, par la suite, il s’installecomme médecin dans un dispensaire à Clichy.
C’est alors qu’en 1932 il publie « Voyage au bout de la nuit » sous le pseudonyme bien connu de Céline qui lui vaut une notoriété immédiate. Il obtient leprix Renaudot. Son style, son vocabulaire familier, son réalisme, l’atrocité de la guerre qu'il décrit, font l'effet d'une bombe.
En 1944, il s’exile en Allemagne puis au Danemark ; mais en 1945,retrouvé par la justice française, il est arrêté et ne sortira de prison qu’en février 1947.
De retour en France en 1951, il s’installe à Meudon.
Il décède le 1er juillet 1961, après l’écriture deson dernier roman « Rigodon ». Louis-Ferdinand Céline meurt à Meudon  le 1er juillet 1961, suite à une hémorragie cérébrale. Son décès n'est  annoncé par la presse que le 4 juillet, après son inhumationau cimetière de Meudon.
A la fin des années trente, Céline prône la haine raciale au travers de terribles pamphlets, notamment Bagatelles pour un massacre (1937) et l’École des cadavres (1938) des...
tracking img