L'economie et ses outils d'analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1127 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
Macro : on s’intéresse au grand ensemble.
Micro : observer les différents acteurs.
Pour mesurer l’activité de l’économie, on utilise des indicateurs tels que le PIB, l’IDH (indicateur de développement humain), le taux d’inflation, importation/exportation (balance commerciale), endettement, le taux de chômage, le niveau de la consommation, l’investissement, le nombre des secteursd’activité…

IDH : il prend en compte la santé, l’éducation et le PIB, il a plus un aspect social.
PIB : somme ou agrégat des valeurs ajoutées des différentes structures ou entités productives dans une nation.
PIB = consommation finale + G (dépenses publiques) + investissements + X exportations – M importations + - VS (variation des stocks)
* PIB + M = CF + G + Investissements+ X(consommation exterieure)

Quantité produite : Comment c’est consommé
Taux de croissance : évolution du PIB = VA-VD x 100
VD
Si le taux est < 0 alors on a un déséquilibre, un déficit
Si le taux est > 0 Alors on a un excédent

X-M<0 excédent commercial
X-M>0 déficit commercial

Pour connaître l’évolutionéconomique d’un pays, on va calculer l’évolution du PIB c'est-à-dire le taux de croissance. Un faible taux de croissance peut entraîner d’autres déséquilibres au sein de l’économie d’une nation. Exemple : un taux de chômage important. Pour avoir une bonne croissance il faut 3 éléments ; un commerce extérieur, de l’investissement et de la consommation.

Le taux d’intérêt instable : Si le taux d’intérêt estélevé, il n’y a pas d’emprunt et donc pas d’investissement.
Si le ministère de l’économie et les autorités monétaires décident de baisser le taux d’intérêt directeur, on aura une hausse de la demande de monnaie et de crédit et donc une hausse de la quantité de monnaie disponible et une hausse des prix si les productions n’augmentent pas.
* Toutes quantités de monnaie créée doit trouver sonéquivalent en production ou en bien et service.
Une baisse du taux d’intérêt directeur peut entraîner une hausse de la demande de crédit auprès des banques commerciales et ainsi une relance de l’activité de l’économie par la consommation et l’investissement.

Le taux d’inflation : hausse généralisée des prix au niveau macro économique.

Lorsqu’on a des problèmes en économie, il faut lesrésoudre de manière dynamique et non statistique.

* Les solutions :
Les 2 théories dominantes : l’école de pensée néoclassique qui est de mentalité libérale (Etat gendarme) et l’école de pensée keynésienne (intervention de l’Etat).
Ces deux théories s’opposent au niveau de la démarche et également au niveau des solutions.

Chapitre 1 : L’économie et ses outils d’analyse.

La définition del’économie et son domaine.
Définition.
L’économie étudie comment des ressources rares ou bien économiques sont utilisées pour satisfaire les besoins des Hommes vivant en société. Elle a donc pour objet l’étude de la production, de la répartition et de la dépense. Elle a également pour objectif une allocation optimale des ressources.
L’économie n’est pas une science exacte, elle est d’abord une sciencehumaine.

Distinction entre micro économie et macro économie.
La micro économie est la partie de l’analyse économique qui étudie le comportement des unités individuelles. Elles peuvent être des offreurs, des demandeurs, des investisseurs…
La macro économie désigne la partie de la théorie économique qui s’intéresse aux faits économiques globaux concernant les grands ensembles : les pays, lesbranches, les secteurs et les interdépendances entre ces différents phénomènes. La macro économie a pour ambition de s’intéresser à la totalité de l’ensemble économique, chaque élément ne prenant son sens que par rapport à une structure qui régule l’ensemble du système.

Les interactions entre les deux approches :
Les décisions micro économiques ne sont pas isolées et par un effet...
tracking img