L'europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 164 (40777 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’UNION EUROPÉENNE L’UNION EUROPÉENNE
Islande Irlande Norvège Suède Finlande Estonie Lettonie Lituanie Ukraine Pologne Royaume-Uni Pays-Bas Belgique France Allemagne République Tchèque Slovaquie Autriche Suisse Hongrie Croatie Italie Portugal Espagne Grèce Turquie Bulgarie Chypre Islande Irlande Norvège Suède Finlande Estonie Lettonie Lituanie Ukraine Pologne Royaume-Uni Pays-Bas Belgique FranceAllemagne République Tchèque Slovaquie Autriche Suisse Hongrie Croatie Italie Portugal Espagne Grèce Turquie Bulgarie Chypre Islande Irlande Norvège Suède Finlande Estonie Lettonie Lituanie Ukraine Pologne RoyaumeUni Pays-Bas Belgique France Allemagne République Tchèque Autriche Suisse Hongrie Croatie Italie Portugal Espagne Grèce Turquie Bulgarie Chypre Islande Irlande Norvège Suède FinlandeEstonie Lettonie Lituanie Ukraine Pologne Royaume-Uni PaysBas Belgique France Allemagne République Tchèque Slovaquie Autriche Suisse Hongrie Croatie Italie Portugal Espagne Grèce Turquie Bulgarie Chypre Islande Irlande Norvège Suède Finlande Estonie Lettonie Lituanie Ukraine Pologne Royaume-Uni PaysBas Belgique France Allemagne République Tchèque Slovaquie Autriche Suisse Hongrie Croatie ItaliePortugal Espagne Grèce Turquie Bulgarie Chypre Islande Irlande Norvège Suède Finlande Estonie Lettonie Ukraine Pologne

SOMMAIRE
INTRODUCTION
FORMATION
DE L’EUROPE ACTUELLE

SATION DE L’UNION EUROPÉENNE

- L’encadrement institutionnel - Les institutions Politiques - Le Conseil - La Commission - Le Parlement - Les Institutions de contrôle - Les Organes complémentaires

L’ORGANI-

2 P. 03 P. 30
P. 0 P.

EN BREF

L’EUROPE

59

P.32 P.34 P.36 P.38 P.43 P.48 P.53

INTRODUCTION
LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE
En 1945, les Européens naguère si puissants s’aperçurent qu’ils n’existaient plus. Seuls les Anglais, invaincus sur le champ de bataille, purent conserver quelques illusions sur leur influence dans les affaires mondiales. L’avenir des Européens ne pouvaitplus passer que par leur union. Ils le comprirent vite et entreprirent dès les lendemains de la guerre l’oeuvre d’unification de l’UE. dans cette Mais entreprise, les vieilles recettes du droit international, de la coopération interétatique apparurent insuffisantes. À partir de 1950, des procédés nouveaux étaient appliqués à la construction de l’Europe et semblaient devoir conduire à la fédérationpolitique. Après quelques années enthousiasme, les vicissitudes de la politique, le retour d’un nationalisme qui accompagnait la renaissance économique des États de l’Europe conduisent à une certaine déception. Pourtant, l’entreprise continue. C’est qu’il y a à cela de fortes raisons. D’abord, l’unification de l’Europe n’est pas une oeuvre artificielle, conçue par des « technocrates », des «eurocrates ». Elle a peut-être pris un caractère trop technique, trop exclusivement économique. Mais l’oeuvre est profondément politique et s’appuie sur de longues traditions intellectuelles, morales, spirituelles. La construction de l’Europe, ou sa reconstruction a été préparée par l’Histoire et par les idées. Le véritable fondement de l’unité européenne réside dans ce que l’on peut appeler la «tradition européenne ». Possible par son Histoire, l’Europe est aujourd’hui nécessaire. La société internationale est devenue telle qu’il n’y a pour les Européens plus d’autre espoir que leur unité s’ils veulent non seulement préserver ou retrouver une certaine influence dans les affaires mondiales, mais plus simplement assurer leur liberté et leur sécurité. Il s’agit pour les riches pays de l’Europed’éviter de n’être dans la vie internationale que l’enjeu des plus grands, secoués eux-mêmes par des mutations déstabilisantes dans le cas de l’URSS ou par des problèmes internes influant sur le reste du monde dans le cas des États-Unis.Ainsi l’Europe est possible et nécessaire. Il reste à la construire et les difficultés sont nombreuses. La plus importante réside dans le conflit qui oppose ce qui...
tracking img