L'histoire de la france entre 1790 et 1792

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Histoire de la France entre 1790 et 1792

1 .Les 83 départements

Jusqu’ au 15 janvier 1970 la France était très mal organisée administrativement c’est pourquoi les députés veulent diviser la France en plusieurs « morceaux ». Au départ les députés voulaient se calquer sur le système américain (circonscriptions très géométriques). Au final les députés ont préféré faire des départements moinsgéométriques et dont les limites respectent les anciennes provinces pour ne pas faire un changement trop brutal. Ces départements ont été aussi tracés de façon à ce que que le chef lieu soit accessibles assez rapidement. C’est ainsi que sont nés 83 départements en France qui vont tout de même bien réorganiser le pays.

2. Loi le Chapelier (14 juin 1791)

Cette loi interdit les associationsprofessionnelles entre patrons ou salariés. Elle a été votée dans la continuité du décret d’ Allarde. Ces lois interdisent les grèves et la formation de syndicats. Avec ces lois on peut voir que l’état cherche à contrôler les différentes entreprises dans le but d’avoir plus de pouvoir. Malgré cette loi des syndicats se forment pour revendiquer leurs droits qui sont souvent réprimés.

3. Suffragecensitaire

L’ abbé Sieyès estimait que voter était une fonction et donc que seul les hommes les plus riches et qui payaient les impôts (« citoyens actifs ») étaient capables de voter contrairement aux « citoyens passifs » qui n’étaient pas assez riches pour voter. Ce vote très sélectif a été adopté dans la Constitution de 1791.

4. Constitution Civile du Clergé (CCC) : 12 juillet 1790

Cetteloi vise à réorganiser l’Eglise :
_ le pape ne désigne plus les curés et les évêques mais ils sont désignés par les électeurs de leur paroisse ou de leur diocèse.
_Il y a un diocèse par département
_L’ Etat s’engage à payer très convenablement les évêques et les curés
Louis XVI approuve cette constitution mais trop tôt car un jour plus tard le pape Pie VI montre son avis négatif. Face àcette décision immature le roi est critiqué par le pape et les députés donc Louis XVI, confronté à un dilemme, va fuir à Varennes 11 mois plus tard.

4. Fuite du roi à Varennes en juin 1791

Louis XVI a de plus en plus de mal à collaborer avec le gouvernement révolutionnaire et à supporter cette ambiance. Il décide donc de fuir de Paris dans la nuit du 20 au 21 juin. Mais sa fuite est viterepérée donc le roi va être rattrapé et reconduit à Paris où il sera placé sous la surveillance du peuple et momentanément destitué de ses pouvoirs. Les citoyens se sentent trahis et ils ne font plus du tout confiance au roi.

La Terreur

La Terreur est un régime particulièrement répressif, inégal et violent qui était le régime de la France en 1794.

Depuis 1792 la France est en guerre contre laPrusse et l’Autriche. L’armée française subit plusieurs défaites consécutives. Les français ont donc peur et prennent d’assaut le palais des Tuileries où réside le roi. Louis XVI est ensuite mis en prison et c’est la commune de Paris qui s’auto proclame nouveau « gouvernement ». Cette période est nommée la Première Terreur.
Suite à son arrestation, Louis XVI va être jugé et condamné à mort. Il seraguillotiné le 21 janvier 1793.
Les britanniques, les Espagnols et les Sardes ont profité de cette faiblesse pour essayer d’envahir la France. Les troupes révolutionnaires reculent à cause du manque d’effectif. 300 000 hommes seront alors appelés en renfort.
Petit à petit il commence à y avoir de plus en plus de problème dans la capitale. Danton (homme politique français) dit alors : « Soyonsterribles pour éviter au peuple de l’être ». Le tribunal révolutionnaire c’est alors mis en place chargé de juger les « ennemis de la République » dans chaque ville. C’est à partir de ce moment là que la terreur se mit en place.
Tout d’ abord les armées sont réorganisées :
_on augmente le budget lié à l’armée
_on augmente les effectifs en engageant les hommes de force
_on entraîne les jeunes...
tracking img