L'histoire des masques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1252 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les masques au théâtre

I/ Les masques dans l'histoire du théâtre
1)Dans l'antiquité
Depuis l'antiquité le théâtre est lié aux masques. Les masques étaient, plus encore que les costumes , un procédé de caractérisation du personnage. Il permet d'identifier, d'entrée de jeu, le héros. Muni d'un résonateur métallique pour amplifier la voix, le masque est fait de chiffon et de plâtre. Les masquesnécessaires à la pièces sont disposés selon l'ordre d'entrée en scène. Il porte les traits de la douleur pour la tragédie ou ceux du rire destructeur et de la grimace pour la comédie. L'acteur entre en scène avec son masque et le gardera jusqu'à la fin de la pièce. .Les traits grossis du masque sont visibles de loin et permettent aux spectateurs de deviner tout de suite le rôle du personnage(vieillard, esclave, roi…) ou ses émotions (haine, colère, pitié…).Chaque catégorie met en valeur une sorte de hiérarchie bien codifiée en fonction de l'âge, de la noblesse de naissance ou d'âme. Les masques ont été probablement, au départ, des maquillages, puis des formes en matières végétales. Il ne nous en reste rien. La plupart des "masques" qui nous restent de l'antiquité ne sont pas faits pourêtre portés, ce sont des représentations des dits masques, souvent d'ailleurs en taille réduite. Les peintures de terres cuites nous en apprennent sur les modes de représentations Ce ne sont, pour la plupart, pas des masques de "personnage" au sens actuel du terme, mais des masques d'archétypes, pouvant jouer dans presque toutes les pièces.
.
dans l'antiquité grecque

Le masque tragiqueest plutôt réaliste. Il est expressif quoique figé : sourcil haut, yeux écarquillés, bouche grande ouverte marquent les sentiments d'horreur lié au genre tragique. Les cheveux peuvent être dressés sur la tête pour accentuer l'expressivité.
Le masque du drame satyrique porte une barbe, des oreilles pointues et un crâne chauve. Il y a deux trous pour les yeux et un pour la bouche.
La comédie estmoins figé, et l'invention y est plus grande. Les textes d'époque parlent de trois catégories de masques:
les personnages fictifs : visages grimaçants ou à bouche énorme par exemple.
les portraits représentant un personnage connu et réel (homme d'état, savant...) de manière caricaturale.
les personnages fantastiques
Tournée vers un surenchérissement de détails et situations allant dubouffon au grossier, le genre est amené à s'assagir vers le milieu du IVè s. av. J.-C.
dans l'antiquité romaine

Dans le théâtre romain, seuls les acteurs de comédie portent le masque.Des personnages types reviennent régulièrement :- MACCUS : le goinfre stupide.- BUCCO : ("la bouche") gourmand et rusé.- PAPPUS : grand-père avare et libidineux, qui annonce PANTALON.- DOSSENUS : le bossu,parasite. Ancêtre de POLICHINELLE.- MANDUCUS  : l'ogre.- LAMIA : l'ogresse.De là dérive sans doute la commedia dell'arte.

2) Dans la Commedia dell'arte
La plupart des personnages portent des masques qui les identifient ainsi que leurs vêtements.Seuls les femmes et les amoureux ne portent pas de masque.Le but était la distraction par effets comiques, les acteurs en profitaient pour y intégrer unecritique sociale et politique.

Les personnages

Le masque d'Arlequin1. Arlequin
Le masque d'Arlequin est noir et évoque facilement le visage d'un africain... Il évoquerait en réalité les charbonnier de Bergame (ville d'origine d'Arlequin) au visage couvert de suie. Son masque se compose d'un demi masque et d'une mentonnière noire. Les sourcils et la barbe sont composés de longs poils noirshérissés. Le front et les sourcils sont très nettement arqués, renforçant les joues creusées du pauvre zanni, toujours affamé. Les yeux, deux ronds minuscules, évoquent la ruse ou la gourmandise. D'ailleurs, le champs de vision restreint par l'étroitesse de ces trous explique la démarche sautilleuse, par rapides petits pas, du personnage : les acteurs, en effet, devait pouvoir surveiller leurs pieds...
tracking img