L'histoire d'arsenal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1697 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les performances d'Arsenal depuis la trève.
Tout d'abord commencons par la tournée en Asie des Gunners. Les hommes de Wenger débutaient face a une modeste équipe mais dont il ne fallait pas la prendre a légère tout de même : Malaysia XI. L'équipe de départ se composait selon moi de 4 catégories:
- les cadres comme Vermaelen, Wilshere, Song.
- les nouvelles recrues comme Miyaichi et Jenkinson.- les anciens Baby Gunner comme Gibbs,Szczesny.
- Ceux qui devaient encore tout prouver comme Chamakh ou Ramsey.
Malgré une équipe ' hétérogène ' les Gunners prirent le dessus sur leurs homologues assez facilement et finirent par s'imposer 4-0 avec des buts signés Ramsey (5e sp), Walcott (37e), Vela (58e), Rosicky (89e).

3 jours plus tard Arsenal joua son second match de pré-saison face àHangzhou Greentown. Une nouvelle fois face a une modeste équipe. Sur le plan tactique, Wenger avait complètement décidé de mettre un tout autre onze de départ avec de nombreux cadres comme Nasri, dont on ne sait toujours pas l'avenir et qui est pisté sérieusement par Manchester City.. Début de la rencontre et dès le premier quart d'heure de jeu, Hangzhou ouvre le score sur un coup de piedarrêté, le 'GROS' problème de notre défense actuellement.. Juste avant la fin de la première mi-temps Vela arrivait a ajuster le portier adverse et remettait les compteurs a 1-1. A la mi-temps, coach Wenger changa les 11 joueurs pour 11 autres et pensait amener de la fraicheur.. Malheureusement la seconde mi-temps sera un reflet de la première, manque de réalisme et trop de déchets dans les passes. Scorefinal: 1-1.

Le 23 juillet, Arsenal se rendait a Cologne, en Allemagne pour y affronter cet même équipe. Seule surprise sur la feuille de match, la première titularisation du nouveau Gunner Gervinho en provenance de Lille. Et bien ! On n'attendait pas de tels début fracassant, tonitruant de 'Gervi', qui en l'espace de 15 minutes marqua son premier doublé sous sa nouvelle tunique. Tout d'abord lepremier a la 8e minutes, après un chef d'oeuvre de passe de Wilshere qui trompa toute la défense allemande et servit Gervinho seul et s'en alla marquer d'un subtile lob, le portier de Cologne. 8 minutes plus tard, rebelote pour l'ivoirien grâce cet fois-ci a un centre-tir de Walcott qui trouva Gervinho seul dans la surface et n'avait plus qu'a pousser le cuir au fond des filets. A peine encondition physique, Wenger ne pris aucun risque et le remplaça a la 29e minutes. Juste avant la fin du 1er acte de ce match un autre nouveau Gunner, Jenkinson marqua a son tour.. Mais contre son camp. En 2e période pas beaucoup d'occasions a se mettre sous la dent, et le score n'évoluera plus, 2-1 pour les cannoniers. Grande satisfaction du match, le néo-gunner Gervinho qui pour son premier matchs'offra un doublé !

30 & 31 juillet, place à l'Emirates Cup 2011 avec en prime cet année le Boca Juniors, le PSG et le NY Red Bulls, signe d'un retour de Titi a l'Emirates..
Pour info j'ai était spectateur de Arsenal v Boca. Oui je suis enfin allé a l'Emirates, mon rêve se réalisait enfin.
Sur la feuille de match, aucun grande surprise si ce n'est la titularisation du jeune Frimpong qui pour moi ala fin aura réaliser une très grande performance aux yeux du coach. Après 30 minutes de jeu, et, un déboulé en solo de Gervinho sur le côté gauche, l'Ivoirien leva les yeux et servit Robin van Persie en retrait et qui n'avait plus qu'a ajuster le gardien adverse. Gervinho c'est quand même a ce moment la 2 matchs, 2 buts et 1 passe désicive. Le score ne changera plus jusqu'au retour de la secondepériode. Et seulement après 45 secondes de reprise, Vela après un splendide numéro servait Ramsey a l'entrée de la surface et le Gallois d'un tir placé, creusé l'écart donnait un second but de plus pour les Gunners. Mais voila en face ce n'était pas une simple équipe..Boca profitant du relâchement d'Arsenal trouva de mieux en mieux les espaces et a la 68e minute, Viatri ne se faisait pas prier...
tracking img