L'imaginaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3560 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I A)La création de l’imagination

La définition exacte de l’imagination : Faculté que possède l’esprit de se représenter des images, des connaissances ou expériences sensibles. Mais aussi la faculté d’évoquer les objets déjà aperçu. Le contraire de l’imagination est la raison, la vérité ainsi que la réalité.

Au cour de nos recherches, nous avons pu apprendre que l’imagination est propre àchaque être humain, selon les expériences qu’il a pu connaître ou les besoins qu’il rencontre. Cependant, l’imagination diffère et se construit suite aux besoins d’un Homme, permettant à son esprit de s’évader tout en ayant conscience de la réalité des évènements. La rêverie que crée l’imagination est capital et essentiel pour chacun d’entre nous, quelque soit notre âge, notre culture, notre sexeou même simplement de notre façon de voir la vie. Pour un enfant plus particulièrement l’irréel créer autour de cette illusion merveilleuse est capital. Cet enfant est par excellence un être qui sait jouer de manière innée et inventer une réalité dans laquelle peut s’exercer son propre jeu. Néanmoins, l’enfant évolue et apprend, le plus souvent seul, à différencier imaginaire et réalité. L‘enfants‘accordant par là des instants de e réalité trop rude pour lui et arrangeant cet . C’est cette imagination qui plus tard, va l’aider à s’enrichir dans sa vie d’adulte et à trouver la voie du bonheur.

Dans notre démarche de recherche, nous nous étions demander si l’enfant commençait à développer cette imagination à partir du moment où il commence à posséder une vie sociale ?
Mais nosrecherches et les témoignages que nous avons obtenus nous ont révéler que elle se développait bien avant la création de cette vie sociale puisqu’elle rentre très rapidement dans sa vie. Finalement, on peut même dire que elle est prise en compte dès lors où la mère arrive a montrer à son enfant qu’il n’est pas tout pour elle et qu’elle n’est pas tout pour lui, et qu’elle est elle-même inscrite dans une viesociale. Il y a donc suite à cela, une sorte de matrice, un lieu qui se créer, où il va pouvoir posséder un semblant d’imagination et s’ouvrir peut à peut à une autre dimension. Cette ouverture est principalement générer par la vision de sa mère attirée par son mari, son homme et qu’avant d’être mère elle est surtout une femme attirée par celui qu’elle aime. Toute la vie sociale de l’enfantpartira donc de se fait déjà inscrit inconsciemment dans sa plus tendre enfance. Mais pour nuancer cela, on ne peut pas exactement savoir quand es ce que l’enfant développe une imagination telle que nous la connaissons, puisque étant petit il est incapable d’exprimer clairement ses pensées et ce qu’il ressent véritablement…
Nous nous sommes aussi demander comment se construit une image ?
Commel’explique l’illustre psychanalyste Jacques Lacan dans sa théorie sur le miroir, lorsque la mère présente son enfant dans ses bras, à un miroir, il reconnaît sa mère et prend donc conscience que l’autre dans les bras de sa mère, c’est lui-même si au départ il ne se reconnaît pas tout de suite à travers ce simple reflet. De plus il ressent une sorte de plaisir à voir sa mère et lui à coté comme si surce reflet il voyait également le lien affectif les unissant. Suite à cela, il commence a construire une propre image de lui-même. Cette image de lui-même peut également être créée par la parole lorsqu’à force d’entendre son prénom il comprend que c’est lui qu’on appelle. A force de voir des visages aussi, il les retient et les garde en mémoire, ainsi plus tard lorsque l’on évoque des noms desimages lui reviennent.

L’enfant peut créer son monde imaginaire à partir de questionnement qu’il développera suite à la lecture d’une histoires s’arrêtant sur des morceaux de celle-ci que nous n’aurions jamais vu nous même s’il ne les avait pas soulignés et s’il n’avait pas insisté dessus. Suite à cela, l’enfant interrogera un adulte considéré le plus souvent pour lui comme ayant toujours...
tracking img