L'inde: croissance, crise et sortie de crise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4693 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
{draw:g}
{draw:frame} {draw:frame} {draw:rect}
Sommaire
L’Inde un modèle de croissance en transition 5 Une croissance ascendante : au niveau économique 5
La montée en puissance de l’Inde 5
L’ouverture sur l’extérieur 6
Un cycle d’investissement engagé 7
Une économie tournée vers les services 7
Cependant l’industrie essaye de redémarrer 8Une croissance ascendante : au niveau social 9
Les revenus 9
L’impacte de la démographie sur l’épargne 10
A court et moyen terme, des risques financiers liés à une croissance trop forte 10
Le système bancaire indien 11
Tensions sur la liquidité domestique 11
A long termes, une adaptation nécessaire de la voie indienne 12Les relations croissance emploi 12
Risques de rupture en travail qualifié 13
Peut-on être optimiste pour l’inde ? oui, mais 14 Le soutien de la croissance 14
Les réformes mises en place 14
Conclusion 15
L’Inde devant la crise 18
Les attentes et les conséquences des mesures prises par l’état indien 23
*Conclusion* 27
Bibliographie 28Introduction
L'Inde est un pays du sud de l'Asie. Il est le deuxième pays le plus peuplé après la Chine, et est le berceau de nombreuses religions comme l'hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme et le sikhisme.
Partie 1
La croissance indienne
I) L’Inde : un modèle de croissance en transition
Depuis qu’elle s’est engagée dans la voie de la « libéralisation économique » dans lesannées 1980, L’Inde a connu une accélération de sa croissance. En effet elle est passée d’un modèle axé sur l’autosuffisance à un modèle d’ouverture sur l’extérieur et d’économie de marché. En 2003-2004 le Produit Intérieur Brut de l’Inde s’élevait à 8% ce qui représente une part non négligeable et se traduit par un cycle d’expansion très fort et très long. De plus avec le ralentissement del’accroissement démographique, l’accélération de la croissance a permis une hausse du niveau de vie moyen par habitant. Pourtant cette augmentation est surtout due aux gains de productivité de l’Inde ; par ailleurs la « libéralisation économique » a débouché sur une accentuation des disparités de revenus entre régions. Certes la pauvreté a reculé mais cela n’a pas empêché de fortes inégalités entre lesstrates de la société et la manque d’emploi pour les jeunes générations à venir.
Nous allons donc nous demander dans quelle mesure les choix originaux de la “voie indienne” de développement n’ont-ils pas pu permettre d’anticiper une meilleure adéquation de la structure économique à la vitalité démographique notamment par un développement plus ambitieux des industries de main-d’œuvre ? Le nouveaurégime de croissance et les réformes concourent-ils à un rééquilibrage ? Et quels sont les risques financiers liés à une croissance trop forte ?
A) Une croissance ascendante : au niveau économique
1- la montée en puissance de l’Inde
Depuis 25 ans, des réformes sont mises en place pour améliorer la situation économique de l’Inde. Cela semble marcher, puisque le PIB a énormément augmentédepuis les années 1970 passant de 3,5% en 1970 à presque 7% de nos jours. En effet, c’est le parti du Congrès qui est à l’origine de toutes ces réformes, puisqu’il a mis en place à partir de l’indépendance de l’Inde des politiques économiques pour renforcer le pays. Ces réformes ont permis aussi d’améliorer le quotidien des populations. Cependant l’Inde a quand même connu un important déficit public etexterne qui a fragilisé le financement de l’économie, dès lors absorber le double choc de la chute de l’URSS (alors premier partenaire commercial de l’Inde) et de la guerre du Golfe (choc pétrolier et manque à gagner important en termes de remises des travailleurs étrangers au Moyen-Orient) au début des années 1990.
La faiblesse des réserves en devise rendit nécessaire l’adoption d’un...
tracking img