L'industrie du disque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1402 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Une révolution est en marche au sein de l’industrie musicale. En effet, aujourd’hui les maisons de disques se voit obligées de s’adapter à un nouveau marché, celui du numérique. L'apparition de plates-formes Peer-to-Peer permettant l'échange illégal et gratuit de fichiers MP3 et l'équipement grandissant en connexions Internet à haut débit portent préjudice à l'industrie. Face à cette révolutiondu numérique une riposte juridique à d'abord été menée, liée à une sécurisation des contenus audio. En parallèle, les majors ont progressivement ouvert leur catalogue aux acteurs de la musique en ligne et développé leurs propres sites légaux de vente de musique en ligne. Ce nouveau modèle économique suscite de nouvelles attentes et de nouveaux comportements du consommateur et représente ainsi denouvelles opportunités de communication.
Nous allons donc essayer de comprendre quelle est la position des disques vendus face au téléchargement légal sur internet. Pour cela nous étudierons tout d’abord, l’évolution des disques vendus en magasin pour l’année 2007/2008.Puis, nous analyserons la position du téléchargement légal pour l’année 2007/2008. Enfin, nous comparerons les résultats que nousavons obtenus en administrant un questionnaire à 50 personnes avec les données trouvé lors de nos recherches.

I¬-Liste des majors du disque

A la fin de l’année 2004, après la fusion de Sony Music Entertainment et BMG Entertainment en Sony BMG Music Entertainment, quatre sociétés se partagent l’essentiel de marché de l’édition de Disques. Elles représentent en effet 71,6% de parts de marchésur le marché mondial concernant les ventes de production musicales :
• Universal Music Group : 25,5%
• Sony Music Entertainment : 21,5%
• EMI Group : 13,4%
• Warner Music Group : 11,3%

II-Evolution des disques vendus en magasins en 2007 et 2008

Le marché des ventes de disques en France accuse une forte baisse depuis quelques années. Attachons nous à analyser les années 2007 et 2008. Unebaisse de 17% sur le premier semestre de 2007 a été notée à près de 317.8 millions d’euros contre 383.2 millions d’euros à la même période l’année précédente. La principale victime est le single qui a eu une baisse de 62% de son chiffre d’affaire alors que les albums sont un peu plus épargnés avec –15,7%.
Concernant les neufs premiers mois de l’année 2008, le marché de gros de la musiqueenregistrée a représentée 279 millions d’euros toujours en baisse de 12,2% par rapport au premier semestre de 2007.
La vente des supports représente 243 millions d’euros soit –17,7%. Pour les singles le montant s’élève à 5,9 millions d’euros soit –45,2%, les albums représentent 218,8 millions d’euros soit –15,8% enfin les vidéos musicales représentent 18,5 millions d’euros soit –26,8%. Le constat estflagrant tous les chiffres concernant la vente de support musicaux sont négatifs, ils sont tous en baisse.
Le marché reste fortement dominé par les quatre majors qui représentent 78% du chiffre d’affaires annuel du CD audio en 2007. Universal conforte sa position de leader sur ce marché.
Le premier distributeur indépendant français, Wagram représente 5,3% du chiffre d’affaires, en augmentation de+0,8 point en valeur. Le marché du CD audio jazz / blues présente un bilan annuel positif, avec une progression des ventes de +3,3% en volume et +1,6% en valeur. Le segment musiques du monde représente 11,2% des références vendues sur le marché du CD audio.
Néanmoins, malgré les déficits marqués en 2008, certains artistes vendent tous de même un grand nombre d’exemplaires.
Les meilleuresventes d’albums en France entre janvier et décembre 2008 sont les suivants :

1) Francis Cabrel « Des roses et des orties » avec environ 700 000 exemplaires vendus.
2) Christophe Maé « Mon paradis » avec environ 500 000 exemplaires vendus soit 1,2 millions depuis sa sortie.
3) Seal « Soul » avec environ 480 000 exemplaires vendus.
4) Les enfoirés « Le secret des enfoirés » avec environ 460 000...
tracking img