L'irlande

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3784 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
ETUDE SUR L’IRLANDE

PRÉSENTÉ PAR :
NDEYE MAYMOUNA DIOP
ET
RONALD GOMIS

PROFESSEUR :
MADAME SABINE NDIAYE

ANNÉE ACADÉMIQUE : 2010/2011

ÉCOLE DES TECHNIQUES INTERN
ATIONALE DU COMMERCE DE LA COMMUNICATION ET DES AFFAIRES
PLAN :

PRÉSENTATION DU PAYS : CARTEE D’IDENTITÉ
1ERE PARTIE : ETUDE GÉOPOLITIQUE DU PAYS
A-ENVIRONNEMENT HISTORIQUE
B- ENVIRONNEMENT CULTUREL
C- ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE
D- ENVIRONNEMENT POLITIQUE
E- ENVIRONNEMENT DÉMOGRAPHIQUE

2EME PARTIE : ETUDE DES SECTEURS PORTEURS
A- AGROALIMENTAIRE
B- TOURISME
C- TECHNOLOGIE
D- MARCHE DE L’ENERGIE RENOUVELABLE

PRESENTATION DU PAYS : CARTE D’IDENTITÉ
-------------------------------------------------
Capitale: DublinPopulation: 4,46 millions - (Eurostat - 2010)
Superficie: 69 797 km² - (Eurostat)
Taux de croissance du PIB réel: -7,1 % - (Eurostat - 2009)
Taux de chômage: 11,9 % - (Eurostat - mai 2009)
Dette publique en % PIB: 64,0 - (Eurostat - 2009)
Inflation: 3,1 % - (Eurostat - 2008)
Déficit/excédent public en % PIB: -14,3 (Eurostat - 2009)
Monnaie: Euro
Date d'adhésion: 1er janvier 1973-------------------------------------------------
Accords et traités signés : Convention en vue d’éviter les doubles impositions (2005), un Accord sur la sécurité sociale (1992) et un Accord sur les relations cinématographiques et audiovisuelles (1989), le traité de Londres

1ERE PARTIE : ENVIRONNEMENT GÉOPOLITIQUE DU PAYS

A- ENVIRONNEMENT HISTORIQUE
L’Irlande au cours du XXe siècle a connu deschangements de statuts, de sanglants conflits et un passage de la pauvreté á la prospérité. C’est un parent pauvre au sein du royaume uni depuis 1801 et cela est du par le fait de la colonisation britannique, ce pays a abordé le siècle en étant profondément divisé aussi bien sur le plan religieux que sur le plan politique. La majorité catholique de l’ile (75%) souhaite l’autonomie politique tandisque les protestants, fortement concentrés dans le nord-est du pays veulent rester unis á la Grande Bretagne. Au cours de la première guerre mondiale le soulèvement d’une poignée de républicain á Dublin introduit une nouvelle division politique dans le pays. Dorénavant, républicains, nationalistes et unionistes cherchent á faire triompher chacun de leur coté leur vision de l’Irlande á l’avenir.Guerre d’indépendance et partition : Entre 1919 et 1921, les républicains sous la direction d’Eamon de Valera et de Michel Collins dirigent une guerre d’indépendance. Londres répond en deux temps. C’est ainsi que fut créé en 1920 l’Irlande du Nord formée de 6 des 32 comtés irlandaises. Et en 1921 une indépendance limitée lui est concédée. Cette solution satisfait la majorité de la population. Enrevanche Valera et les républicains la rejettent. Ils n’ont pas obtenu avec l’état libre d’Irlande l’indépendance complète et de surcroit le pays se trouve dorénavant divisé. La guerre civile de 1922 1923 donne la victoire aux nationalistes qui se lancent dans la création d’un nouvel état. Néanmoins la victoire de Valera et de son parti le Fianna Fail lui permet de défaire les derniers liens avecle Royaume- Uni. Cela aboutit á l’adoption d’une nouvelle constitution en 1937 et á la proclamation de la République en 1948. Reste la tache de réunir le Nord et le Sud. Les Républicains hors la loi tachent en 1939 et 1956 de raviver la guerre contre l’Angleterre sans succès. Le déclenchement de la mobilisation en faveur des droits civiques pour la minorité catholique au Nord en 1968 et surtoutla réponse des autorités de Londres engendre une résurgence de l’armée républicaine irlandaise. Jusqu’á la signature de l’accord anglo- irlandais du 10 avril 1998 dit du <Vendredi Saint>, les trois forces politiques qui ont émergé au début du siècle continuent de poursuivre trois objectifs différents. Les républicains de l’IRA et du Sinn Fein cherchent á mettre fin á la présence...
tracking img