L'offre et la demande

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1451 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : le marché monétaire et le marché financier

I. Les marchés français des capitaux

Le marché français des capitaux s’est développé à partir du milieu des années 80 (1986). Jusqu’en 1986, le marché monétaire était limité aux compartiments interbancaires accessibles aux seuls établissements de crédit. Les opérations allaient du jour à l’échéance de 5 ans. Le marché des actionsétait réservé aux grandes entreprises publiques. Le marché obligataire était très largement dominé par l’Etat et les grandes entreprises publiques. Le marché des actions était réservé aux grandes entreprises ayant une assise financière importante. Les innovations et les mesures de déréglementation ont permis de décloisonner les marchés. En 1985, la création du marché des TCN (titres de créancenégociable) a permis d’ouvrir le marché monétaire à tous les agents économiques émetteurs et investisseurs financiers ou non. En 1992, correspond l’année de création des BMTN (bon à moyen terme négociable) avec le décloisonnement au niveau des échéances et la possibilité d’émettre des titres d’une échéance minimum d’un jour sans limitation de durée. La création des OPCVM monétaire (organisme de placementcollectif de valeur mobilière) a élargi la gamme des émetteurs sur le marché obligataire. Le succès des OPCVM monétaires entre 1988 et 1994 a permis le développement considérable du marché des titres et des créances négociables.

II. Le marché interbancaire

C’est le lieu d’échange de monnaie entre la banque centrale er les établissements de crédit. Il correspond aux compartiments du marchémonétaire accessible aux seuls établissements de crédit depuis le 1er janvier 1999, les opérations étaient conclues en euro. Le marché interbancaire est indispensable pour permettre aux établissements de crédit sous liquide de se refinancer (emprunter de la monnaie à la banque centrale) pour permettre un équilibre de leur trésorerie. Le refinancement peut se faire auprès de la banque de France ouauprès d’établissements de crédit sur liquide.

1. Le refinancement sur le marché interbancaire
Les titres financiers émis par une entreprise pour se fiancer se répartissent fondamentalement entre les titres représentatifs de dette (ex : obligations) et les titres représentatifs de capitaux propres (ex : actions).

a. Les obligations
Leur rémunération estindépendante des résultats de l’entreprise et déterminée contractuellement d’avance. Sauf cas extrême (ex : dépôt de bilan), l’investisseur touchera l’intérêt qui lui est dû, ni plus ni moins que les résultats de l’entreprise soient excellent, moyen ou mauvais. Les obligations ont toujours une échéance de remboursement même lointaine définies contractuellement. Elles sont remboursées en priorités parrapport aux capitaux propres lorsque l’entreprise est liquidée et que les actifs sont vendus. Le produit de la vente des actifs va d’aborder servir à désintéresser les créanciers et ce n’est que s’ils le sont totalement que le surplus éventuel sera versé aux actionnaires.
b. Les actions
Leur rémunération se présentent sous la forme de dividendes et de plu values qui sont en fonction durésultat des entreprises. Les actions ne bénéficient d’aucune garantie de remboursement à une échéance quelconque, proche ou lointaine. La seule sortie des capitaux propres s’effectue par la cession à un nouvel actionnaire qui accepte de prendre le relai. En cas de faillite de l’entreprise, les actions sont remboursées en dernier après que les créanciers fussent désintéressés. Compte tenu du risque quiy est associé, les actionnaires disposent de droit de vote et donc de pouvoir choisir les dirigeants.
c. Les autres titres
Au-delà de ses produits élémentaires que sont l’obligation et l’action, les financiers ont développés des produits plus complexes pour permettre aux entreprises de se financer. Ces produits empruntent des caractéristiques tant aux actions qu’aux obligations. On...
tracking img