L'unite de la belgique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1060 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quel sujet n’est pas plus tabou que la formation d’un nouveau gouvernement ? En effet, cela fait bientôt 250 jours que nos politiciens débattent pour la formation d’un gouvernement. Nous avons bientôt battu le record détenu par l’Irak. Mais quid du rôle du roi dans tout ça ? Lui, non plus ne ménage pas ses efforts depuis de nombreux mois. Il tient parfaitement son rôle qui est de maintenirl’indépendance nationale et l’intégrité du territoire comme le dit l’article 91 de la constitution belge. Contrairement, à la Suède où le roi n’a que des fonctions honorifiques et de représentation, Albert II est quant à lui tenu d’intervenir et de lancer les différentes négociations. En temps normal, il nomme un formateur et puis son rôle s’arrête là. Mais cette fois-ci, il a débordé d’imaginationconcernant les différents noms épluchant ainsi tout le Larousse. Nous pouvons nous demander effectivement à quoi sert notre monarchie au 21 ième siècle et ses prérogatives doivent être réduites à un strict minimum. Bien entendu, chez nous ce sujet est beaucoup plus compliqué et est souvent lié à l’existence même du pays. En effet, nous verrons en quoi le roi est et peut rester le ciment de l’union dupays, mais aussi que celui-ci n’arrive plus à concilier les différentes demandes des politiciens d’une Belgique devenue artificielle.

Premièrement, si nous touchons aux derniers pouvoirs du roi : il n’aurait plus qu’un rôle honorifique alors que maintenant avec le peu de pouvoirs qu’il lui reste il peut encore servir d’arbitre , être neutre et être aux dessus des tensions communautaires etobliger les hommes politiques à la concertation afin de trouver la solution pour la constitution d’un gouvernement où personne ne sera ni gagnant , ni perdant.
Par la même occasion il est le point de convergence de « presque »tout un peuple. C’est vers lui que tous les regards se tournent dans l’espoir qu’il trouvera la « bonne personne » qui arrivera à démêler l’écheveau dans lequel le pays setrouve depuis les élections.
A contrario, si le roi n’a plus aucune prérogative nous nous trouverons dans une monarchie uniquement représentative et qui n’aurait plus sa raison d’être. Cela déboucherait petit à petit à un état républicain et amènerait à l’élection d’un président. Quid alors des francophones et des germanophones? Ils seraient toujours dirigés par un président flamand vu ladifférence de la population entre la Flandre et la Wallonie. L’Alsace est un bon exemple ils vivent en France mais n’estiment pas être Français mais « Alsaciens ». Pourtant leur président doit obligatoirement être français.

Ensuite, survient un problème le roi n’arrive plus à concilier les différentes demandes des partis. Dès demain, nous aurons battu le record du pays sans gouvernement détenu parl’Irak. Si l’on en croit les sondages 30 % du peuple flamand veut son indépendance afin que l’on reconnaisse sa langue et sa culture. Notre Pays est à sa naissance un artifice qui a servi de tampon entre des nations rivales qu’étaient la France et la Hollande. Le fondement même d’un pays est une culture, une religion et un langage communs. Jusqu’en 1950, la cohésion était encore forte, Van Ackerdisait : « La Belgique a besoin de monarchie comme de pain ». En 1962, les évènements se précipitent avec la frontière linguistique. Cette séparation qui a toujours existé, est encore renforcée ce qui à mon sens était une très mauvaise idée. L’impact a été de renforcer le mouvement de séparatisme des flamands. Prenons par l’exemple bien que complexe de la Grande-Bretagne, ceux-ci vivent en effet avecdes Ecossais qui veulent l’indépendance. Ils ne l’ont jamais obtenue mais estiment vivre comme un état indépendant. Les 250 jours démontrent que le roi n’arrive plus à concilier les points de vue, l’issue des négociations devenant de plus en plus incertaine. En effet, les intervenants sont de plus en plus exigeants puisque aucun accord n’a encore abouti. Et sur ce point les Wallons et les...
tracking img