L europe domine le monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 39 (9595 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 29 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION :
I- LE SENTIMENT DE NATIONALISME ET DE LIBERALISME :
1- Les prémices d’un changement européen :
2- Révolutions et intervention :
3- La grèce et la guerre d’indépendance :
4- Les révolutions de 1830-1831 :
5- Jeune europe :
6- Le printemps des peuples :
7- La nouvelle carte de l’europe :
II-POPULATION ET URBANISATION :
1-l’explosiondémographique :
2-la croissance des villes :
3-médecine et santé publique :
III-LES CHANGEMENTS DANS LE DOMAINE DE L’AGRICULTURE :
1-la revolution des téchniques agricoles :
2-conséquences des mutations agricoles :
VI-L’INDUSTRIALISATION DE L’EUROPE :
1-pourquoi l’europe de l’ouest :
2-l’extension de l’indutrialisation :
3-transport etcommunication :
4-un age de progrès :
5-les conséquences de l’industrialisation :
V-STRUCTURES POLITIQUES ET REFORMES SOCIALES :
1-les structures politiques :
2-Les réformes sociales :
3-l’evolution du statut de la femme :
VI-LES MOUVEMENTS CULTURELS AU XIXe SIECLE :
1-romantisme et réalisme :
2-impressionnisme, post-impressionnisme ,futurisme et arts nouveau :




Au début du XIXe Siècle, la majorité des régions européennes sont encore dominées par l’agriculture. En un siècle, la civilisation agraire va se métamorphoser en civilisation industrielle.
Les villes sont à la mode ; beaucoup quittent la campagne, ce qui provoque une augmentation considérable de la population dans les grandes agglomérations. La croissancedémographique aide considérablement ce phénomène. Pour beaucoup, l’industrialisation et l’urbanisation sont dangereuses à court terme. Toutefois, il semble qu’à plus long terme, ce développement garantirait de meilleures conditions de vie et un agrandissement de la richesse d’une certaine classe de la population.
C’est d’abord l’initiative de la Grande-Bretagne, imitée par d’autre pays européens àl’Ouest précédant des nations situées plus au Sud et à l’Est. S’ajoute à cela un développement qui bouleverse le monde des transports et des communications.
Le XIXe Siècle voit également l’influence croissante des idées de nationalisme et de libéralisme. C’est la naissance d’Etats-nations (Grèce, Belgique, Roumanie) et l’union d’autres pays comme l’Allemagne et l’Italie. Le crépuscule du XIXe Sièclesera le temps de la création de partis politiques, l’introduction de réformes sociales et l’amélioration du rôle de la femme. La modernisation apporte les loisirs, une meilleure éducation et vie culturelle.
Enfin, l’Europe est au sommet de sa supériorité dans les secteurs tant industriel que technique. Les Empires coloniaux nés des puissances européennes influencent considérablement lesorientations du monde.
I- LE SENTIMENT DE NATIONALISME ET DE LIBERALISME
Libéralisme et nationalisme, ce sont les deux principes issus de la Révolution française que reprennent les partisans d’une transformation de l’Europe. On en appelle à l’indépendance des pays et l’unification des peuples. Deux courants se forment : les Libéraux soutiennent les nouveaux principes de la démocratie, concepts embrassantla souveraineté du peuple, sa représentation au gouvernement ainsi que la liberté d’expression, de la pression et de religion. Les Romantiques, quant à eux, prônent l’héroïsme individuel et la liberté de l’individu grâce à celle des nations.
1) Les prémices d’un changement européen
Face à ces idées dangereuses, les dirigeants politiques décident de combattre ces fléaux. Les émeutes deprotestation, les manifestations et toute menace de révolution sont violemment réprimées. Les guerre napoléoniennes, la croissance démographique, l’urbanisation et les mouvements de réforme politique sont suivis par une période de marasme économique. Les émeutes engendrées par la famine, la destruction des machines par des ouvriers craignant le chômage, les conflits étudiants-autorités, pétitions ou...
tracking img