L exil et le royaume

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 63 (15632 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. INTRODUCTION

L’œuvre d’Albert Camus offre, d’un point de vue purement formel, le reflet d’un projet rigoureux. Ainsi qu’il en exprima le dessein à plusieurs reprises, il s’est toujours efforcé de travailler sur un triple plan : le roman, l’essai et le théâtre. Il est de coutume, d’autre part, de distinguer deux étapes dans son œuvre : un premier cycle qui développe le sentiment de l’absurdeavec l’Étranger [1] (1942), Le Mythe de Sisyphe (1941) et Caligula (1944) ; un second – La Peste (1947), L’Homme révolté (1951) et Les Justes (1950) – à travers lequel la prise de position contre l’absurde dénoncé en premier, trouve son expression. Sous-jacent à cette exigence fondamentale, et le vivifiant de ses eaux fertiles, un courant profond habitait Camus, qu’il exprima dans Noces (1939),L’Eté (1954), sortes d’essais poétiques. L’art de Camus recouvrait ainsi un large éventail, mais, dans le même temps, semblait limité par son projet même.

Or, Camus publie en 1957 un recueil de six nouvelles, L’Exil et le Royaume, qui donne une dimension plus vaste à ses talents d’écrivain. La plupart de ces nouvelles, prévues dès 1952, étaient en manuscrit à partir de 1955. Succédant à La Chute(1956), qui devait à l’origine faire partie du recueil, les nouvelles brisent le long silence qui, selon Roger Quilliot (in Edition de La Pléiade des Oeuvres complètes de Camus, tome I p.2028), traduisait une crise chez Camus, un certain tarissement de son œuvre. Si le recueil témoigne donc d’une nouvelle orientation de l’art camusien, est-ce là son seul mérite ?

Camus lui-même semblaitvouloir restreindre l’importance du recueil lorsqu’il confiait à Giacome Antonini que La Chute et les nouvelles qu’il allait réunir dans le volume L’Exil et le Royaume étaient un intermède avant la troisième étape qui serait la plus importante. Mais Camus ne put mener à terme ses projets, dont il reste, comme témoignage, Le premier Homme, inachevé, mais publié en 1995. L’Exil et le Royaume au-delà deson intérêt propre et de sa valeur que lui confère sa situation de dernier ouvrage publié par Camus, devient une œuvre précieuse dans la mesure où elle peut permettre un éclairage enrichissant sur ses œuvres passées et fournir quelques indications sur l’évolution de leur auteur. Cet « intermède », puisque placé, selon Camus, à la croisée de chemins nouveaux (« Il lui semble que quelque chose se faiten lui et que ses prochaines œuvres ne prendront pas exactement le cours qu’il avait prévu pour elles. » in La NRF : Hommage à Camus, p.566) permet donc de jeter un regard particulier sur l'auteur.

2. PRESENTATION DU RECUEIL (structure et résumé des nouvelles)

Le recueil est donc composé de six nouvelles : La Femme adultère, Le Renégat ou un esprit confus, Les Muets, l’Hôte, Jonas oul’artiste au travail et La Pierre qui pousse. On signalera brièvement, d’une nouvelle à l’autre, la variété des tons et de la technique du récit ; la richesse des thèmes offrant de multiples interprétations possibles sera plus précisément évoquée dans la deuxième partie de l’étude intitulée « Analyse du recueil ». Une dernière partie analysera l'art du récit.

La Femme adultère est le récit du voyaged’un couple, Janine et son mari Marcel, en autocar, dans le sud algérien. Le personnage principal en est Janine qui, à mesure que le voyage avance vers le désert, découvre le dénuement des habitants et des paysages. Une modification se produit en elle : en proie à un malaise de plus en plus profond, elle finit par connaître, sur la terrasse du fort du village où le couple a fait halte, uneexpérience nocturne qui la métamorphose et la réconcilie avec elle-même et les autres.

Le Renégat ou un esprit confus est constitué du long monologue d’un prêtre parti évangéliser les habitants du village de Taghâsa dans le désert. Mais sa foi ne lui suffit pas pour les convaincre. Fait prisonnier par les nomades, c’est lui qui sera soumis et chantera, en un retournement inattendu, les louanges...
tracking img