L objet au theatre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4780 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Envoyé par Karell

Parcours de L'ESTHETIQUE THÉATRALE

CATHERINE NAUGUETTE

Nathan université

PROBLÉMATIQUE GÉNÉRALE DE L'ESTHÉTIQUE THÉATRALE

Historique du mot "esthétique"

Aisthèsis = le sensible, ce que l'on peut percevoir par les sens
Esthétique employé par Baumgarten au XIIIè = investigation théorique sur l'art. science de l'art est alorsscience du beau.
Cette nouvelle définition fait aujourd'hui référence.
Kant s'intéresse au goût esthétique, comment juger du beau de manière à la fois subjective et objective?
Hegel = l'art est à mi-chemin entre la pensée pure et l'immédiateté sensible.

L'esthétique théâtrale en question : le texte et la scène

Le théâtre repose sur une dualité fondamentale entre l'écriture etla représentation.

Longtemps le théâtre n'a été défini que comme texte. La Poétique d'Aristote est à l'origine de cette conception littéraire du genre qui a perduré pendant très lgtps :

"quant au spectacle, qui exerce la plus grande séduction, il est totalement étranger à l'art et n'a rien à voir avec la poétique, car la tragédie réalise sa finalité même sans concours et sansacteurs." Aristote

les théories esthétiques du XVIIè ne visent pas à instaurer un système nouveau, à fonder une esthétique originale (même si c'est ce à quoi elles aboutissent en définitive). Leur projet commun est d'analyser, de comprendre la Poétique d'Aristote. Il ne leur viendrait pas à l'idée de rompre avec lui pour jeter les fondements d'une nouvelle esthétique.
Le théâtre est, à cetteépoque, totalement assimilé à la poésie classique.

Textes importants pour l'histoire de l'esthétique du théâtre :
- préfaces de Racine à ses tragédies
- discours sur la tragédie, discours sur la poésie dramatique de Voltaire
- Racine et Shakespeare, Stendahl
- Préface de Cromwell, Hugo

Pendant tout le XVIIIè et la majeure partie du XIXè, l'esthétique théâtraleconcerne exclusivement le texte dramatique.
Premier texte cpdt qui s'intéresse au comédien : le Paradoxe sur le comédien, Diderot, écrit au XVIII mais publié seulement en 1830.

1887 André Antoine crée le Théâtre Libre au sein duquel pour la première fois il exerce une fonction de second créateur : celui de metteur en scène. La mise en scène devient artistique.
Nouvelle définition du théâtre :
Lemouvement, le décors et la voix.
"J'entends par mouvement, le geste et la danse qui sont la prose et la poésie du mouvement.
J'entends par décors, tout ce que l'on voit […]
J'entends par voix, les paroles dites ou chantées en opposition aux paroles écrites; car les paroles écrites pour être lues et celles écrites pour être parlées sont de deux ordres entièrement distincts.Craig, 1905

L'esthétique théâtrale moderne est issue à la fin du XIXè siècle de l'apparition de la mise en scène.
Dans un premier temps, elle désigne l'ensemble des réflexions théoriques concernant le phénomène théâtral, qu'il s'agisse du texte ou de la scène. Son champ d'application est donc très étendu : il comprend tous les éléments constitutifs du théâtre : le lieu, l'architecture, letexte, la mise en scène, l'acteur, la lumière, le costume… il recouvre également tout le processus de création et de réception ainsi que les instances impliquées : l'auteur, l'acteur, le metteur en scène et le spectateur.
Enfin, l'esthétique théâtrale s'occupe du rapport du théâtre avec les autres arts : cinéma, musique, peinture…

Auparavant, elle se confondait avec l'esthétique classique et lesdifférents discours philosophiques sur l'art. elle était essentiellement concentrée sur le texte.

Définir l'esthétique théâtrale aujourd'hui, c'est essayer de saisir la notion de sa double dimension, diachronique et synchronique, ainsi que son rapport avec les autres sciences de l'art ou de la littérature. En qq sorte mettre la notion d'esthétique théâtrale au pluriel.

LE THÉATRE, LE...
tracking img