S.v.t.: la sismicite de la provence

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1784 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA SISMICITE DE LA PROVENCE

PRESENTATION
Le zonage sismique de la France a été élaboré sur la base de 7600 séismes historiques et instrumentaux afin d’appliquer des règles parasismiques de construction. L’établissement public de référence dans le domaine des sciences de la Terre s’appelle le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) et il met en ligne des cartes permettant deconnaître le risque sismique par localité.
La France est divisée en 5 zones, de 0 à III (la zone III ne concerne que la Martinique et la Guadeloupe) :
* Une zone 0 de « sismicité négligeable mais non nulle »
* Quatre zones : Ia, Ib, II et III où l’application de règles de construction parasismiques est justifiée
37 départements de la France métropolitaine sont classés, en tout ou en partie, enzone de sismicité Ia, Ib, ou II. 8 d’entre eux sont concernés dans leur intégralité : les Alpes-Maritimes, les Pyrénées Orientales, le Haut-Rhin, la Savoie, la Haute-Savoie, le Territoire de Belfort, et enfin les Alpes de Haute-Provence et le Vaucluse.
Ces deux derniers départements appartiennent à la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) dont le Document 1 précise les risques par zone. Jem’attacherai plutôt au sud-ouest de cette vaste région : la Provence.

HISTORIQUE DES SEISMES EN PROVENCE
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est en effet la plus soumise au risque sismique de toute la France métropolitaine. Par exemple, la totalité des 151 communes du Vaucluse est concernée par ce risque.
La chronique historique des séismes en Provence dégage des axes majeurs : la moyenneDurance, la région de Cavaillon, et la plaine du Comtat.
Entre 1227 et 1986, on dénombre 52 secousses. 3 d’entre elles ont été fortes (1227,1763 et 1909). Les autres ont provoqué des chutes de blocs en bordure de falaise, des renversements de murailles et des crevasses au sol, entraînant des phénomènes de panique.
Le séisme de 1909, l’un des plus forts observés en France, était centré sur Lambesc(Bouches-du-Rhône). Il était de magnitude 6,2 : la magnitude traduit l’énergie libérée par la rupture d’une faille, elle est généralement mesurée par l’échelle de Richter (le plus puissant séisme jamais enregistré dans le monde atteignait 9,2).
Ce séisme de 1909 a été ressenti sur la quasi-totalité du département de Provence pour des intensités comprises entre IV et V et a provoqué desdestructions très importantes dans un rayon de 10 km autour de son épicentre (intensité maximum IX). Il y eut 46 victimes et 250 blessés.

HISTORIQUE DE LA FAILLE DE LA MOYENNE DURANCE (FMD)
Cette faille a provoqué plusieurs tremblements de terre destructeurs lors des siècles passés.
La carte du Document 2 rend compte de ces évènements et de leur intensité tout en montrant le complexe système de laFaille de la Moyenne Durance.
Cette faille est considérée comme sismiquement active. C’est aussi une des failles métropolitaines les mieux matérialisées par la sismicité passée, avec plusieurs crises importantes depuis le début du XVIème siècle.
Le 13 décembre 1509, les dégâts répertoriés ont atteint l’intensité VIII dans le secteur de Manosque (Alpes de Haute-Provence). Des sources s’étaient mêmetrouvé asséchées plusieurs semaines, jusqu’en janvier 1510.
Une crise sismique assez similaire s’est produite le 14 août 1708 : les maçons de la ville de Manosque avaient recensé 740 bâtiments endommagés. Le choc principal de 1708 (intensité épicentrale VIII), bien que ressenti à une centaine de kilomètres, n’a provoqué des dégâts que dans une zone très restreinte. La magnitude était de 5.
En1812, c’est à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest, à Beaumont-de-Pertuis (Vaucluse), que l’activité sismique s’est déplacée (intensité épicentrale VII-VIII). Le séisme principal du 20 mars 1812 a été suivi d’une soixantaine de répliques ressenties uniquement dans les environs immédiats de Beaumont-de-Pertuis.
Le dernier évènement significatif remonte au 14 mai 1913 à 15 km au nord-est de...
tracking img