Résumé

Lorenzaccio est une pièce de théâtre en cinq actes rédigée en 1833 par Alfred de Musset sur une idée de George Sand. Elle sera jouée pour la première fois, à titre posthume, en 1896. Alfred de Musset (1810-1857) est un poète et dramaturge français de la période romantique. Il est entre autres connu pour sa sensibilité exacerbée, ses sentiments amoureux passionnés voire mélancoliques, et ses interrogations sur l’ambivalence du couple que forment les notions de pureté et de débauche. C’est d’ailleurs cette ambivalence qui caractérisera l’essence même de Lorenzaccio, antihéros éponyme de l’œuvre. Lorenzaccio est à la fois une œuvre historique, comportant certains anachronismes provenant d’éléments autobiographiques, et une œuvre fondamentalement romantique.

 

Lorenzaccio débute en janvier 1537 en plein carnaval de Florence, dans un jardin pavillonnaire éclairé du clair de lune. Trois hommes : Alexandre de Médicis, duc de Florence tyrannique et débauché ; son cousin éloigné Lorenzo de Médicis, méchamment surnommé Lorenzaccio par la population florentine ; et Giomo, l’un des conseillers du duc, attendent une jeune femme promise à Alexandre. La jeune femme, dont la vertu a été achetée à sa vieille mère par Lorenzo contre 90 ducats, tarde à se montrer et le duc trépigne d’impatience. Emporté par ses pulsions, il se rend lui-même au pavillon de la jeune femme.

Lire le document complet

Documents relatifs