Ásatrú

Pages: 15 (3562 mots) Publié le: 7 mars 2011
Le sens du mot
Le mot Ásatrú signifie littéralement « foi, croyance en les Æsir1 », en islandais moderne. Le professeur Régis Boyer souligne cependant que le substantif trú est un mot qui proviendrait peut-être du vieux haut allemand. C'est un des noms donnés à la représentation moderne de la religion ethnique polythéiste basée sur la mythologie nordique et la mythologie germanique en général.Elle comporte deux familles de divinités : les Æsir et les Vanir. Les pratiquants de l’Ásatrú sont appelés Ásatrúar ou encore Ásatrúiste, qui constitue un pur néologisme, faute de terme plus approprié. Le mot Ásatrú se traduit dans plusieurs langues dont l'allemand Asentreu, en danois Asetro, en suédois Asatro et en nynorsk Åsatru.

Le mot « áss » (en vieux norrois) remonterait sans doute augotique « ans » qui renverrait à l'idée de « poutre » : les dieux étaient sculptés sur des poutres de bois. Le mot « áss », a été introduit par les auteurs chrétiens évhéméristes, principalement par Snorri Sturluson, pour affirmer que les dieux païens immortels n’étaient en fait que de simples magiciens mortels venus d’Asie , dans le but d’éradiquer les croyances païennes (Trojumanna saga, saga desTroyens).

Beaucoup plus anciens que les Æsir, les Vanir sont les puissances de la fertilité-fécondité autochtones des pays nordiques. Le culte des Vanir possède une origine matriarcale, car les peuples autochtones de Scandinavie (c'est-à-dire les peuples en place en Scandinavie avant l'arrivée des Indo-Européens) vouaient, croit-on, un culte à la Déesse Mère avant la christianisation.
Forn Siðr: la forme historique de l'Ásatrú

Les peuples scandinaves ne donnaient pas de nom à leur culte avant l'arrivée du christianisme. Régis Boyer mentionne que suite à l'arrivée des missionnaires chrétiens en Scandinavie tels qu'Anschaire de Brême vers 829 et du roi Harald Ier de Danemark qui réussit à imposer le christianisme dans son pays vers 960, les textes médiévaux de Scandinavie mentionnèrentle terme Forn Siðr (terme signifiant « ancienne coutume » ou « ancienne pratique » en vieux norrois) pour désigner la religion originelle de ces peuples.

La Forn Siðr a été presque éradiquée à partir du XIIe siècle suite au prétendu incendie du temple de Gamla Uppsala en 1087 et à l'établissement de l'archevéché de Suède en 1164 au même endroit.

L'allsherjargoði d'Islande SveinbjörnBeinteinsson pendant un blót en 1991.

Les trois dirigeants de la Sveriges Asatrosamfund (la Société de l'Ásatrú de Suède) durant une cérémonie printanière exécutée à l'ancien monument Ales Stenar près de Kåseberga à Österlen en Scanie, dans le Sud de la Suède dans le cadre du thing annuel de la Société le 26 avril 2008.
L'Ásatrú depuis le XIXe siècle[modifier]

Selon l'auteur suédois Hans GustavOtto Lidman (1910-1976), l'église « en bois debout » de Skaga, située dans le parc national de Tiveden (à environ 140 km à l'Ouest de Stockholm), serait un des derniers lieux de pratique du paganisme nordique. À trois reprises, cette dernière a été détruite, dont en 1826, suite à la pression du diocèse de Skaga qui voulu mettre fin à la controverse entourant l'utilisation d'un puits sacrificiel àproximité de l'église en question9.

Après avoir eu peu, voire pas, de pratiquants durant des siècles, l’Ásatrú réapparut sous une forme organisée quoique rudimentaire, sous l'impulsion des romantiques tels qu'Erik Gustaf Geijer (1783-1847) et la société littéraire Götiska Förbundet, en Suède.

Le mot Ásatrú a été utilisé pour la première fois dans un opéra inachevé du compositeur norvégienEdvard Grieg en 1870 et dans un article du périodique islandais Fjallkonan en 1885.

Par la suite, des groupes organisés apparurent en Allemagne au début du XXe siècle avec la Germanische Glaubens-Gemeinschaft (c'est-à-dire la communauté de la foi germanique, en haut allemand moderne), une organisation fondée le 3 août 1913 par le peintre, écrivain, poète et professeur universitaire Ludwig...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !