Éco-conception packaging en beauté

1636 mots 7 pages
L’éco-conception packaging est en beauté !

On en parle de plus en plus. Elle fait la part belle aux salons dédiés aux emballages, à la cosmétique, à l’agro-alimentaire et autres, véritable pierre angulaire du développement durable des produits. Elle a su trouver sa place notamment dans l’industrie de la Beauté.

L’éco-conception se place maintenant sur le devant de la scène pouvant aboutir à un réel bénéfice pour l’environnement et réel avantage compétitif pour les marques.
Elle permet de répondre aux nouvelles réglementations et législations dont le Grenelle de l’environnement, le nouveau barème Eco-Emballages ou encore l’affichage environnemental.

Elle répond aussi à l’exigence croissante des consommateurs insatisfaits par la quantité d’emballages et plus sensibles à l’environnement. 34% des Français pensent qu’un produit qui permet de consommer responsable doit « être respectueux de l’environnement » lors de sa fabrication et de son usage.*

Bien souvent, les marques rentrent dans la démarche de l’éco-conception par l’emballage, première étape concrète pour le consommateur, plus facile à mettre en œuvre. C’est sous cet angle que nous aborderons cet article.

Petit rappel : qu’est ce que l’éco-conception ?

L’objectif ici n’est pas de faire un cours théorique sur l’éco-conception mais rappelons brièvement sa définition.
Tout produit a des effets bénéfiques ou nuisibles par ses impacts économiques, sociaux et environnementaux.
L’éco-conception a pour objectif de réduire voire supprimer ces effets nuisibles. Elle prend en compte ces impacts environnementaux dans la conception et le développement du produit et intègre les aspects environnementaux tout au long de son cycle de vie (de la matière première, à la fin de vie en passant par la fabrication, la logistique, la distribution et l'usage).
En moyenne, 80% des nuisances d’un produit sur son cycle de vie sont déterminés lors de la conception.

L’outil le plus utilisé et le plus abouti pour

en relation

  • Loreal
    14373 mots | 58 pages
  • Communication durable
    568 mots | 3 pages
  • L'oreal
    19261 mots | 78 pages
  • eco-conception emballages
    11084 mots | 45 pages
  • Crise automobile
    11097 mots | 45 pages
  • L'éco-conception cosmétique
    3843 mots | 16 pages
  • L'occitane
    3761 mots | 16 pages
  • Etude ariel
    14243 mots | 57 pages
  • L'impact du packaging sur l'acte d'achat
    4763 mots | 20 pages
  • thése
    24391 mots | 98 pages