Économie consommation keynésienne

479 mots 2 pages
Continent le plus frappé par la 2GM est l'Europe, économie mise à mal. Bon nombre de pays vont s’intéresser a l’expérience keynésienne. Dans la détermination de l'équilibre réel deux fonctions jouent un rôle essentiel, la fonction de consommation et la fonction d'investissement. La fonction de consommation porte sur la consommation finale (l'ensemble des achats permettant de satisfaire directement les besoins des agents économiques sans participer ou concourir à l'accroissement de la production). Hypothèse de Keynes : « Les hommes tendent à accroître leur consommation à mesure que le revenu croît, mais non d'une quantité aussi grande que l'accroissement du revenu".

1- analyse keynésienne des relations sur le revenu :

A- la relation consommation-revenu :

relation dépense de consommation et revenu est stable : pour un niveau de revenu, on connaît le niveau de la dépense de consommation.
Lorsque le revenu augmente, la dépense de consommation augmente moins vite. La relation entre consommation et revenu s’exprimer a travers la détermination de la propension à consommer.

Propension moyenne à consommer : consommation totale / revenu, c'est la part du revenu affecté en dépense de consommation. Revenu augmente, propension moyenne à consommer diminue.
Propension marginale à consommer : variation de la consommation / variation revenu. Diminution tendancielle de la propension moyenne a consommer avec l’accroissement du revenu.

B- la relation épargne-revenu :

théorie explicative de la formation du revenu dans l’économie → théorie de l’épargne résidu. Epargne = revenu – dépense de consommation. Epargne n'est qu'un solde. Dans l’économie, la loi de formation de l’épargne dépend de la valeur de la dépense de la consommation.
Epargne est une fonction croissante du revenu.

2- le multiplicateur d’investissement : la conséquence de la relation dépense-revenu :

keynes a fait deux approches : -présentation statique –présentation dynamique.
Ex : le

en relation

  • Les fondement des marchés réel
    1942 mots | 8 pages
  • Théorie keynesienne
    1873 mots | 8 pages
  • Le principe contra cyclique dans les politiques de relances keynésiennes : fondements et critiques
    2642 mots | 11 pages
  • Multiplicateur keynesiens
    1049 mots | 5 pages
  • Td economie general
    686 mots | 3 pages
  • Keynes
    1506 mots | 7 pages
  • Les nouveaux fondements théoriques du protectionnisme dans le circuit keynésien
    6739 mots | 27 pages
  • Exposé
    11572 mots | 47 pages
  • Le keynesianisme
    5185 mots | 21 pages
  • Keynésianisme.
    4924 mots | 20 pages