Étude de la parenté entre l'egypte pharaonique et le reste de l'afrique exemple du sénégal

Pages: 11 (2639 mots) Publié le: 11 avril 2011
Cheikh Anta DIOP participe au colloque d’Athènes Racisme, science et pseudoscience, organisé par l’UNESCO. Il fait une communication intitulée « L’unité d’origine de l’espèce humaine ». Il est signataire de l’Appel d’Athènes d’avril 1981. Ce colloque a été consacré à un examen critique des différentes théories pseudoscientifiques invoquées pour justifier le racisme et la discrimination raciale.L’UNESCO et la lutte contre le racisme, les signataires de l’Appel d’Athènes :

Les squelettes d’un enfant et d’une vieille femme de l’époque aurignacienne (il y a 35 000 - 40 000 ans) découverts dans la Grotte des Enfants en Ligurie italienne. Connus sous la dénomination de négroïdes de Grimaldi, ils représentent les premières populations d’ « hommes modernes » s’installant en Europe méridionale.Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco.

UNITÉ D’ORIGINE DE L’ESPÈCE HUMAINE

11

UNITÉ D’ORIGINE DE L’ESPÈCE
HUMAINE
Communication de Cheikh Anta DIOP au Colloque Racisme, science et pseudo-science, réuni par l'UNESCO en vue de l'examen critique des différentes théories pseudo-scientifiques invoquées pour justifier le racisme et la discrimination raciale, tenu à Athènes du 30 marsau 1er avril 1981. Elle a été publiée dans Racisme, science et pseudo-science, Collection Actuel UNESCO, 1982, pp. 137-141.

LES DONNÉES DE LA PRÉHISTOIRE

Au XIXe siècle, DARWIN pensait déjà que l'Afrique pouvait être le berceau de l'humanité. Cette hypothèse hardie est aujourd'hui largement confirmée par les travaux de DART, de l'abbé BREUIL, d'ARAMBOURG, de TEILHARD de CHARDIN et de L. S.B. LEAKEY surtout. H. V. VALLOIS a démontré le caractère anti-scientifique de l'hypothèse, aujourd'hui périmée, du polyphylétisme, qui voulait faire descendre les trois « races » actuelles, blanche, noire et jaune, de trois familles de singes distinctes (gorille, chimpanzé, orang-outang). Le but était manifeste pour les savants « conservateurs ». II s'agissait de sauvegarder le postulat de lahiérarchisation des races en partant de l'idée qu'il y avait trois origines distinctes de l'humanité actuelle. À l'heure présente, les spécialistes de la paléontologie humaine sont répartis en deux écoles, défendant deux théories diamétralement opposées sur l'origine de l'humanité, à savoir la théorie monogénétique, et la théorie polygénétique de l'humanité. Les deux écoles sont d'accord sur le faitque l'Afrique est très

12

UNITÉ D’ORIGINE DE L’ESPÈCE HUMAINE

probablement le berceau de l'humanité. Mais, pour les tenants de la théorie polygénétique, l'Afrique reste le berceau de l'humanité jusqu'au stade de l’Homo erectus seulement. Celui-ci, qui inclut l'ancien pithécanthrope, sortit de l'Afrique il y a deux millions d'années, pour aller peupler les autres continents. Les différentesraces seraient nées de son adaptation au paléo-environnement des régions qu'il envahit alors. Mais, puisqu'il s'agit d'un stade très ancien et, somme toute, très primitif de la formation du rameau humain, la hiérarchisation des races resterait une possibilité physique scientifiquement défendable, compte tenu de l'énorme distance qui sépare Homo erectus et Homo sapiens sapiens, non pas seulementsur le plan chronologique, mais sur celui de l'anthropologie physique. Le but poursuivi est le même que celui des anciens protagonistes du polyphylétisme mais avec des arguments scientifiques plus consistants en apparence. La théorie polygénétique est aussi celle du sens commun : il paraît, a priori, plus vraisemblable qu'une race ait émergé au niveau de chaque continent, à partir d'une soucheprimitive commune, et qu'une évolution générale se soit dessinée vers le stade Homo sapiens sapiens. Mais, contre toute attente, cette hypothèse ne résiste pas à un examen attentif des faits. S'il en est ainsi on se demande pourquoi le continent américain, qui connaît toutes les transitions climatiques, de la Terre de Feu à l'Alaska, n'a pas donné naissance à un Homo sapiens sapiens indigène,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • etude de la parentée entre l'egypte et le reste de l'afrique exemple le senegal
  • Etude de la parenté entre l'egypte et le reste de l'afrique
  • Etude de la parenté entre la civilisation egyptienne et le reste de l'afrique . ex: du sénégal
  • Etude de la parentée entre la civilisation egyptienne et le reste de l'afrique exemple le sénégal
  • L'etude de la parenté entre la civilisation egyptienne et le reste de l'afrique
  • Étude de la parenthé entre la civilsation égyptienne et le reste de l'afrique
  • Relation entre l'egypte antique et le senegal
  • Lien de parenté entre l egypte et le senegal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !