03

Pages: 14 (7507 mots) Publié le: 11 mars 2015
Philippe Perrenoud

Les limites de l'individualisme méthodologique. A propos des
Effets pervers et ordre social de Raymond Boudon
In: Revue française de sociologie. 1978, 19-3. pp. 442-454.

Citer ce document / Cite this document :
Perrenoud Philippe. Les limites de l'individualisme méthodologique. A propos des Effets pervers et ordre social de Raymond
Boudon. In: Revue française de sociologie.1978, 19-3. pp. 442-454.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsoc_0035-2969_1978_num_19_3_6919

Les limites de l'individualisme méthodologique
A propos des Effets pervers et ordre social de R. Boudon *
par Philippe PERRENOUD

Le livre se compose d'un ensemble de textes déjà publiés ou présentés dans
des cadres divers. Chacun peut se lire séparément, et mériterait un compterenduet une discussion spécifiques. On s'en tiendra ici à ce qui fait l'unité
indéniable de l'ouvrage, et lui donne son titre. Les effets pervers sont définis
comme les « effets individuels ou collectifs qui résultent de la juxtaposition de
comportements individuels sans être inclus dans les objectifs recherchés par les
acteurs » (p. 10). Appelés aussi effets de composition ou d'agrégation, ils sontfamiliers aux économistes, sans cesse confrontés à des phénomènes macro-écono
miques
qui résultent de la composition des actions non liées, non concertées
d'un grand nombre d'agents économiques. En sociologie, Boudon diagnostique
un dépérissement de ce mode d'explication des phénomènes macrosociaux, au
profit de théories qui ne peuvent rendre compte de l'ordre social par la compos
ition des actionsindividuelles pour la bonne raison que ces actions apparaissent
étroitement déterminées par l'organisation sociale, qu'elle soit conçue en termes
de systèmes de normes et de rôles, ou en termes de domination de classe.
Or pour Boudon, « la sociologie rencontre fréquemment pour sa part des
situations où les phénomènes macrosociaux qu'elle étudie sont le résultat de la
composition d'actions semanifestant dans un contexte ď « état de nature »,
c'est-à-dire dans un contexte où chaque individu est placé par les institutions
dans une situation telle qu'il peut se déterminer indépendamment de toute entente
avec autrui et de toute approbation de la part d'autrui, et plus généralement
sans risquer de sanction (morale ou légale) pour les effets que ses actions pour
raient entraîner sur lebien-être d'autrui» (p. 225). Ainsi, chez Marx, la baisse
tendancielle du taux de profit résulte non pas d'une politique mais de l'agrégation
des décisions d'investissement prises isolément par chaque capitaliste. Chez Tocqueville, le faible développement de l'agriculture et du commerce en France, sous
l'Ancien Régime, par rapport à l'Angleterre s'explique par la propension des
propriétaires terriens oudes commerçants à convertir leur bien en une charge
publique.
Les effets de composition sont loin d'ailleurs de procéder uniquement d'ac
tions non liées : « des effets de composition peuvent apparaître dans le cas de
toutes les structures d'interaction que celles-ci soient caractérisées par un
contexte de « contrat » ou d'« état de nature » (p. 226). Car même lorsque les
actions individuelles sontconcertées, liées par un système de rôles complémen* Boudon (Raymond) : Effets pervers
et ordre social. Paris, Presses Universi442

taires de France, 1977, 287 p., tabl., index.
69 F (Sociologies).

Notes critiques
taires ou de règles convenues, elles peuvent, outre les effets voulus ou prévus
par les acteurs, en produire d'autres, inattendus, et parfois susceptibles d'entrer
en contradiction avecles premiers.
Boudon, sans affirmer que tous les phénomènes macro-sociaux résultent
de la composition d'actions individuelles non concertées, plaide cependant pour
le recours plus fréquent, en sociologie, à ce qu'H appellera le « paradigme
des effets pervers ». Estimant qu'il est peu utile de discourir de façon abs
traite
d'un paradigme, et que la meilleure façon de le défendre est d'en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • 03
  • 03
  • 03
  • 03
  • 03
  • 03
  • RAPPORT FINAL 03 03 14
  • 03 CycleKrebsL3BioCell

DISSERTITIONS POPULAIRES

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !