17E siecle théatre

596 mots 3 pages
Théâtre et société au XVIIe siècle

Louis XIV,Roi -Soleil et mécène festif

Devenu roi à l'âge de cinq ans en 1643,Louis XIV ne règne véritablement qu'après la mort de Mazarin en 1661.Il entend alor gouverner en monarque absolu,qui détient son pouvoir de Dieu.Il développe un culte idôlatre de sa propre personne,réglé par un protocole minutieux et magnifié lors des fêtes somptueuses au château de Versailles.
La plupart des ministres sont choisis parmi la bourgeoisie, tandis que la noblesse est employée à la guerre ou domestiquée à la cour.Amateur de plaisirs et de conquêtes féminines,le jeune Roi-Soleil raffole des spectacles,du théâtre et de la danse.Poursuivant la tradition de mécénat instauré par François 1er,Louis XIV exerce son rôle de « protecteur des arts» en distribuant des subventions et en soutenant les artistes qui lui plaisent,pafois contre la volonté de son entourage et en particulier de sa mère,l'austère Anne d'Autriche.Jusqu'à sa mort en 1666,celle-ci incarne avec les dévots la «vielle cour» opposée à la «jeune cour» festive autour du roi.Tout au long de sa carrière,Molière bénificiera ainsi des faveurs de Louis XIV,même si celui-ci doit parfois céder aux pressions en faisant interdire Tartuffe ou Dom Juan.Ainsi,la censure exercée succesivement contre ces deux pièces n'empêche pas la troupe de Molière de se voir accorder le titre officiel de «Troupe du Roi» assorti d'une forte pension en 1665.

La querelle de la moralité du théâtre

Si les accusations d'immoralité prononcées contre le théâtre remonte au Moyen-Age,elles réapparaissent au cours du XVIIe en raison des tentsions religieuses mais aussi du succès croissant de l'art de la scène. Tout en reconnaissant la portée édifiante de certains spectacles,l'église condamne la représentations des vices et les moeurs supposées dissolues des comédiens.Ainsi,sur leur lit de mort,ceux-ci doivent renier leur profession pour recevoir les derniers sacrements et il faudra l'intervention du roi pour faire

en relation

  • Théâtre 17è siècle
    398 mots | 2 pages
  • Le théâtre au 17e siècle
    614 mots | 3 pages
  • Le theatre au 17e siecle
    617 mots | 3 pages
  • Le theatre au 17e siecle
    1710 mots | 7 pages
  • Le théatre du 17e siècle
    1144 mots | 5 pages
  • Le théâtre au 17e siècle
    861 mots | 4 pages
  • Le théatre du 17e siècle
    568 mots | 3 pages
  • Le théâtre au 17e siècle
    1771 mots | 8 pages
  • Histoire du théâtre du 17e siècle
    9410 mots | 38 pages
  • Le théatre du 17e siècle
    641 mots | 3 pages