7 sacrements au moyen âge

Pages: 6 (1320 mots) Publié le: 12 janvier 2014
Le sacrement est un rite cultuel revêtant une dimension sacrée. Les croyants pensent qu'il produit un effet dont la source est Dieu, qui donne sa grâce. Ils y trouvent le symbole et le moyen d'une alliance entre Dieu et les hommes. On définit théologiquement un sacrement comme étant un signe destiné à donner ou à augmenter la grâce sanctifiante des croyants.
Le mot sacrementum avait dans lelatin préchrétien une double signification :
a) celle de caution (en nature ou en argent) déposée au temple par chacune des deux parties en procès ;
b) celle de serment (terme formé à partir de la racine sacr-, « sacré, séparé »), accompagnant la déposition de la caution.
Qui s’engageait ainsi per sacramentum s’obligeait à une sacratio, c.-à-d. à devenir sacré (maudit des dieux) s’il manquait à lafoi jurée. Selon le droit romain, l’homme devenu sacré perdait sa persona (personnalité juridique) et son nomen : n’étant plus sujet ni de droits, ni de devoirs, il était livré à la mort civile — qui pouvait se prolonger en mort physique. Une redemptio pouvait toutefois lui permettre de recouvrer sa personne.
La période antique ne connut pas de controverse sacramentaire concernant ce que l’onappellera plus tard l’efficacité des sacrements, particulièrement du baptême (incluant pratiquement ce qui deviendra plus tard en Occident la confirmation) et de l’eucharistie.
Les premiers débats des IVe-Ve siècles permettent d'affiner la compréhension des sacrements. D’une part, le don de Dieu dans les sacrements (sacramenta) est souverainement libre, et il ne dépend pas des dispositionssubjectives du ministre ou du sujet récepteur ; d’autre part, cependant, la réception de ce don comme don (sa fructuosité, ou mieux, sa fécondité) est, elle, fonction des dispositions personnelles du sujet.
Au xiie siècle, mysterium n’est plus employé pour désigner l’action cultuelle ; c’est sacramentum qui triomphe en ce domaine. les théologiens de l'époque énumèrent, selon les cas, et sans vouloir enfixer une liste exhaustive, quatre sacrements (Lanfranc), cinq (Abélard), dix (St Bernard de Clairvaux), douze (St Pierre Damien). Or, l’époque est à la clarification et à la précision.
Après de longs débats théologiques sur la finalité et la causalité de ces signes que sont les sacrements, on distingue les sacrements des sacramentaux: seuls les sacrements ont été institués par le Christ et"promulgués" par les Apôtres; seuls ils procurent infailliblement la grâce qu'ils signifient. Les rôles de Pierre Lombard, puis de St Thomas d'Aquin sont essentiels dans ce processus.
Le deuxième concile de Lyon (1274) fixe définitivement le nombre des sacrements à sept.
Le sacrement du baptême « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit » est mutuellement reconnu comme valide par toutes les Églises(catholique, orthodoxes, protestantes), car la compréhension de sa signification est la même et il n'est pas indispensable que ce soit un ministre ordonné qui le confère.
Le sacrement du baptême « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit » est mutuellement reconnu comme valide par toutes les Églises (catholique, orthodoxes, protestantes), car la compréhension de sa signification est la mêmeet il n'est pas indispensable que ce soit un ministre ordonné qui le confère.
Dans les Églises catholique et orthodoxe[modifier | modifier le code]
Les sept sacrements des Églises catholique et orthodoxe sont :
Le baptême, qui marque l'entrée d'une personne dans la communauté des chrétiens ;
L'eucharistie, partage du pain et du vin consacrés par le prêtre et devenus le corps et le sang duChrist ;
La confirmation pour l'Église catholique, la chrismation pour l'Église orthodoxe, qui renouvelle l'engagement du baptême ;
Le sacrement de réconciliation (appelé aussi sacrement de pénitence), le chrétien reconnaît ses péchés et en demande le pardon, qui lui est donné par le prêtre ;
L'onction des malades (aussi appelée sacrement des malades, anciennement extrême-onction), sacrement des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • 7 Sacrements
  • les 7 sacrements
  • Le moyen age
  • Le moyen age
  • Moyen Age
  • Le moyen age
  • Moyen age
  • Moyen âge

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !