Aimé césaire, cahier d'un retour au pays natal

Pages: 8 (1980 mots) Publié le: 1 juillet 2010
Désormais classé parmi les classiques de la littérature française, Cahier d’un retour au pays natal a pris la dimension, universelle, qu’Aimé Césaire voulait lui donner. Il en a fait l’emblème, le symbole de la « négritude », ce terme qu’il a lui-même inventé et qui se veut l’étendard de la cause noire, porteur d’une nouvelle fierté et d’une nouvelle force. Aimé Césaire y exprime tout à la foisson attachement à son pays natal, à son peuple vérolé par le colonisateur et son amour pour la langue française, « sa » langue, une langue dont il est imprégné. Dans cet incipit transparaît clairement sa volonté de concilier les deux, son amour pour son pays et son amour pour la langue française, afin de faire naître un monde meilleur. Le langage est complexe et rocailleux, presque un cri quiinvite ou même oblige le lecteur à assister à cette naissance douloureuse , cette création par les mots, si caractéristique de la poésie d’Aimé Césaire. Nous allons nous attacher à voir comment Aimé Césaire amène l’espoir et la naissance de ce nouveau monde au travers de cet incipit chargé de violence où il évoque son retour aux Antilles pour en faire un appel à la révolte. Pour cela nous nousintéresserons premièrement au tableau des Antilles qu’il dresse de part son expérience personnelle puis à l’appel à la révolte et au cri qu’il pousse en réponse. Enfin nous nous attacherons à étudier ce monde nouveau qu’il souhaite bâtir, créer à partir de son écriture.

Cet incipit du Cahier d’un retour au pays natal porte tout d’abord la marque d’une écriture basée surl’expérience personnelle d’Aimé Césaire, au travers de laquelle il dresse un tableau, réaliste et violent, des Antilles. Le titre lui-même le dit. Dans Cahier d’un retour au pays natal, Aimé Césaire fait référence à sa propre histoire, à son propre retour aux racines. Le texte est ainsi rédigé à la première personne, de manière à faire transparaître dans l’énonciation même ce caractère autobiographique. Cetattachement à faire part de son expérience personnelle est confirmée par la suite. Des lignes 1 à 5, dés le début donc, l’auteur place ce discours direct : « va-t-en, lui disais-je, […] va-t-en mauvais gris-gris » qui révèle cette volonté de rapporter la vérité, comme on rapporte un discours, des paroles, sans rien en changer. Ce discours autobiographique mets en place une relation de confianceentre Aimé Césaire et le lecteur, confiance renforcée encore par le réalisme se dégageant de l’incipit. Une multitude d’images sont juxtaposées telles « fleurs du sang » « blessure des eaux » et « lèvres ouvertes » qui correspondent à autant de phrases nominales, par conséquent sans verbe, comme pour mettre l’accent sur la description précise, l’énonciation des faits plutôt que des actions. Soulignantencore davantage cet aspect de l’incipit, les nombreux adjectifs comme « insolentes » « crépusculaires » « vieux » « frêles » et les propositions relatives telles « qui ont faim » « qui ment » « qui ne témoignent pas » témoignent d’une réelle volonté de décrire, de raconter sans mentir, de donner des détails afin d’établir une vérité indéniable. Cette quête de réalisme et de vérité l’amène alorsà dévoiler les stigmates du peuple noir, des innombrables douleurs et fardeaux causés par l’esclavage.
Ainsi ne dresse t’il pas un tableau idéaliste des Antilles, mais bien un tableau imprégné d’horreurs. Le réalisme se poursuit donc jusque dans la description des souffrances infligées au peuple noir par le colonisateur. Au travers d’images violentes, tout d’abord. Assemblées à lamanière d’un tableau cubiste, elles se succèdent sur un rythme saccadé, segmenté par des virgules dans le premier paragraphe et des points virgules dans le troisième. Alors ces images comme « fleurs de sang » et « monstres » prennent toute leur force et montrent cette réalité sombre et morbide qu’Aimé Césaire voulait décrire. Associées à des adjectifs péjoratifs tels « grêlées de petites...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cahier d'un retour au pays natal, Aimé Césaire
  • Aimé césaire: cahier d'un retour au pays natal. (commentaire)
  • Commentaire, cahier d'un retour au pays natal (1947), aimé césaire
  • Analyse aimé césaire, cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !