Alain

1493 mots 6 pages
Alain sur le langage, la langue instrument à penser :
«La langue[1] est un instrument à penser[2]. Les esprits que nous appelons paresseux[3], somnolents[4], inertes[5], sont vraisemblablement[6] surtout incultes[7], et en ce sens[8] qu'ils n'ont qu’un petit nombre de mots et d'expressions[9]; et c'est un trait de vulgarité[10] bien frappant que l'emploi d'un mot à tout faire. Cette pauvreté est encore bien riche[11], comme les bavardages[12] et les querelles[13] le font voir; toutefois la précipitation du débit et le retour des mêmes mots montrent bien que ce mécanisme[14] n'est nullement dominé. L'expression "ne pas savoir ce qu'on dit[15]" prend alors tout son sens. On observera ce bavardage dans tous les genres d'ivresse et de délire[16]. Et je crois même qu'il arrive à l’homme de déraisonner par d'autres causes[17]; l'emportement dans le discours fait de la folie[18] avec des lieux communs[19]. Aussi est-il vrai que le premier éclair de pensée, en tout homme et en tout enfant, est de trouver un sens[20] à ce qu'il dit[21]. Si étrange cela soit, nous sommes dominés par la nécessité de parler[22] sans savoir ce que nous allons dire[23]; et cet état sibyllin[24] est originaire[25] en chacun ; l’enfant parle naturellement avant de penser, et il est compris des autres bien avant qu'il se comprenne lui-même[26]. Penser c'est donc parler à soi[27].»

* *
*

--------------------------------------------------------------------------------

[1]Et non langage. La langue a une dimension culturelle, elle est concrète, le langage est la structure abstraite du système des signes. Ici, il est question de l’influence reçue du simple fait que nous vivons dans la langue comme le poisson vit dans l’eau. La langue est un milieu dans lequel la pensée vient se former.

[2]On attendrait ici plutôt « instrument à parler », en effet, nous croyons d’ordinaire que la vocation première du langage est la communication. Alain veut montrer que non. La langue nous apprend à

en relation

  • Alain
    1191 mots | 5 pages
  • Alain
    839 mots | 4 pages
  • Alain
    991 mots | 4 pages
  • alain
    276 mots | 2 pages
  • Alain
    3584 mots | 15 pages
  • Alain
    847 mots | 4 pages
  • Alain
    343 mots | 2 pages
  • Alain
    2810 mots | 12 pages
  • Alain
    271 mots | 2 pages
  • Alain
    4499 mots | 18 pages