Alcool et nutrition

Pages: 12 (2921 mots) Publié le: 26 mai 2013
Étude personnelle : Quelles sont les relations entre alcool et statut nutritionnel et l’alimentation peut elle renforcer le traitement de l’alcoolo-dépendance ? Pour répondre à cette question j’ai utilisé les données issues d’un questionnaire auquel 36 personnes alcoolodépendantes aujourd’hui abstinentes ont répondu. I - L’alcool un aliment , une consommation La consommation d’alcool estrépandue, en France en 2005, 85 % des 12 à 75 ans déclaraient avoir consommé de l’alcool au moins une fois au cours de l’année écoulée. (INPES). Elle se fait par l’intermédiaire de boissons alcooliques, fermentées (bière, vins…de 1% à 20% d’alcool/L) ou fermentées puis distillées (Whisky, Rhum,Vodka de 15% à 80%). Dans l’Antiquité, l’alcool était connu et consommé à la fois pour son effet psychotrope etses vertus « médicales » : anesthésiant de la douleur, revigorant, fortifiant. Aujourd’hui la consommation d’alcool, qui s’est répandue dans toutes les couches de la société occidentale, est associée au « savoir vivre » à la

« convivialité », « la fête » qui sont autant de rituels d’intégration sociale. L’alcool est présent dans la gastronomie française, comme aide-culinaire (pour mariner, cuireou flamber) ou pour la conservation (fruits). L’alcool est un substrat énergétique qui produit 7 kcal/g. Il est le plus souvent consommé sur un mode additif (c’est à dire que l’apport de la quantité quotidienne consommée vient s’ajouter à l’apport de la ration alimentaire habituelle), il est donc susceptible de provoquer une prise de poids puisque l’apport calorique augmente (1g d’alcool = 7kcal). Pour autant l’alcool n’est pas une denrée ordinaire. Selon l’usage qui en est fait il peut être toxique pour l’organisme et/ou entrainer la dépendance. L’alcool éthylique ou éthanol est la molécule active des boissons alcoolisées. De formule biochimique CH3CH2OH elle est obtenue par fermentation alcoolique des oses

végétaux. Ses effets sur l’organisme ne sont pas sans danger dès qu’on dépassele seuil d’une consommation modérée.

Modes et seuils de consommation Pour mesurer l’impact de l’alcool sur la santé, il a d’abord fallu définir les différents types de consommation. La consommation se mesure en gramme et pour faciliter l’évaluation on a l’habitude de raisonner en « verre standard » sachant qu’environ 10g d’alcool pur sont contenus dans 1 verre standard : 25 cl de bière à 5°,10 cl de vin à 12° ou 3 cl d’alcool distillé à 40°. Différents seuils ont été définis par l’OMS. Il sont repris par la SFA (Société Française d’Alcoologie) qui édite les recommandations dans ce domaine, pour la France : Type de consommation « normale » ou « modérée » Commentaires Dans ces limites l’alcool constitue un facteur de < à 20g/J d’alcool pur chez la protection cardiovasculaire Laconsommation de vin femme. rouge riche en antioxydant est < 30 g/J chez l’homme une composante du « régime crétois ». Entre 20g/J et 40 g/J d’alcool pur Consommation susceptible d’induire des pathologies si pour les femmes et 40g/J à 60 g/J ces habitudes persistent. pour les hommes Seu il de consommation

« à risque » ou « dangereuse »

« nocive » ou « à > à 40 g/J d’alcool pur pour les Consommationrégulière, problème » femmes > à 60 g/J d’alcool pur dommageable à la santé pour les hommes physique ou mentale, sans signe d’alcoolo-dépendance « La dépendance à La dépendance à l’alcool est avérée en présence d’au moins 3 des l’alcool » symptômes suivants : • perte de contrôle de la consommation d’alcool • envies irrésistibles de boire • augmentation du temps passé à consommer de l’alcool audétriment d’autres priorités • persistance de la consommation malgré la connaissance de conséquences délétères • symptôme de sevrage • tolérance à l’alcool

En France, 20% des adultes de 18 à 65 ans ont une consommation « à risques » ou « nocive » La dépendance est un phénomène comportant des manifestations physiologiques, psychiques et comportementales indissociables :

La dépendance...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Nutrition
  • Nutrition
  • La nutrition
  • La nutrition
  • Nutrition
  • Nutrition
  • La nutrition
  • Nutrition

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !