Analyse de moonfleet

457 mots 2 pages
MOONFLEET

Présentation du livre de John Meade Falkner – Moonfleet

Auteur : John Meade Falkner : 1858 → 1938 – étude en histoire médiéval. D'abord précepteur pour enfant, il va travailler dans une manufacture d'armement et va meme finir directeur général. Va commencer alors à écrire lors de ses trajets en train.
Il écrit Moonfleet en 1898

Le livre :
Se déroule en 1757
« Moonfleet » doit son nom au chef du village le héro : john trinchard, enfant orphelin

Analyse breve : narrateur :( QUI PARLE : ) John Trinchard. Il raconte avec un récit ultérieur → narrateur AUTODIEGETIQUE : il raconte sa propre histoire lorsqu'il est plus agé. Il intervient également, il est donc HOMODIEGETIQUE : → ironie par rapport à son propre personnage → alusion au fait qu'il racconte ( commentaire sur la façon que l'on va avoir de raconter l'histoire. → adresse au lecture
Le récit est orienté vers le narrateur

Référence aux conventions du roman d'aventure

QUI VOIT? : foca interne : poins de vue de John adolescent mais un peu également de foca zéro car le narrateur ( john + âgé ) en sait plus que son personnage.

Quelques thématiques

l'univers de Moonfleet avec des lieux particuliers ( village, falaise, cimetière, les landes )
→ ambiance particulière : légende de barbe noire : récit d'aventure : univers légendes , de superstition mystique
L'essentiel de l'histoire se déroule dans des lieux clos/cachés/obscurs ( crypte, taverne .. )
Mais aussi bcp d'éléments lumineux ( contraste ) : chandelle , bouji …
De plus beaucoup de pers, dans le livre on 2 facettes
→ Bcp d'OPPOSITION

Le livre d'aventure

Privilégie l'action et l'exotisme. Bcp de suspens et de péripétie.
Prépondérant au 19eme siècle et s'oppose à la litt réaliste de l'époque.
C'est un roman d'apprentissage et un récit initiatique. Le héro représente svt les valeurs d'un monde qu'il quite mais va aussi représenter les valeurs du monde dans lequels il arrive ( svt

en relation

  • Discours sur le bonheur
    19378 mots | 78 pages
  • Danse
    35950 mots | 144 pages