Analyse financiere en ifrs de voyage du monde en 2005

Pages: 8 (1877 mots) Publié le: 1 avril 2013
Bloc n°1
Fonds de roulement est un indicateur de l’équilibre financier de l’entreprise. D’après le principe d’équivalence chronologique, les ressources à long terme à faible exigibilité doivent financer les actifs non courants à faible liquidité. Il s’agit d’un financement à court terme permettant d’avoir une marge de sécurité en cas de dépréciation des actifs à moins de douze mois. L’approcheretenue ici est celle par le haut de l’état de situation financière.
On observe un fonds de roulement supérieur à 0, mais en légère augmentation entre 2010 et 2011 (+ 4 M€). Aux passifs non courants relativement inchangés (+2 M€), cette variation est essentiellement due à l’augmentation des actifs non courants (+7 M€) plus importante que celle des capitaux propres (+2 M€).
Fonds de roulement envaleur relative évolue dans le sens inverse au fonds de roulement en valeur absolue (une baisse de 7%). La zone favorable étant entre 20 et 30%, une marge de sécurité est très importante (>60% en 2010 et en 2011). Ce mouvement dans le sens contraire est du à l’augmentation des actifs courants (+7 M€).
Fonds de roulement en jours des produits des activités ordinaires permet de conclure del’importance de la marge de sécurité. La baisse de 3% s’explique par l’évolution à la hausse du chiffre d’affaires (+ 14 M€). Zone favorable : entre 30 et 90 jours.
Trésorerie nette est constituée par la trésorerie brute diminuée des découverts bancaires.
On observe une trésorerie très importante entre 2010 et 2011, voire même en évolution à la hausse durant les deux exercices (une augmentation de 62%en 2011 – les disponibilités du groupe ont doublé par rapport à 2010, les valeurs mobilières de placement étant restées quasiment inchangées).
Liquidité relative mesure la capacité d’entreprise à faire face à ses échéances à moins de douze mois. L’indicateur évolue dans le même sens que la trésorerie nette. Zone favorable étant de 70% minimum, on observe donc un ratio largement supérieur à lanorme, ce qui est extrêmement favorable au groupe.
Bloc n°2
Taux d’endettement global met en valeur le degré de dépendance ou d’indépendance du groupe vis-à-vis des tiers. La zone satisfaisante étant entre 50 et 66%, l’importance du rapport permet de conclure d’une capacité suffisante d’endettement. En effet, les capitaux propres représentent 32% en 2010 et 31% en 2011 du total du passif, ce quis’explique par le poids des réserves et écarts de conversion (plus de 50% des capitaux propres).
Poids des dettes financières non courantes mesure également la capacité d’endettement à plus de douze mois, et notamment, la structure des ressources permanentes. La zone favorable est généralement de 50% minimum. Les passifs non courants du groupe présentant environ la moitié du total du passif, leratio en question est moins sain que le précédent (non prise en compte de la valeur des passifs courants). Les emprunts obligataires part non courante ont doublé par rapport à 2010, autres passifs non courants ont en revanche diminué sensiblement.
Capacité de remboursement des dettes financières non courantes permet de connaître le nombre d’années nécessaires au remboursement des passifs non courantsà l’autofinancement constant. Généralement, le ratio ne doit pas excéder les cinq ans, dans le cas contraire, le groupe est considéré comme étant trop endetté à plus de douze mois. L’indicateur n’évolue quasiment pas entre 2010 et 2011, et reste dans la zone favorable. Cela s’explique, notamment, par l’augmentation de l’autofinancement due à la hausse du résultat net part du Groupe (+1 M€) et desproduits financiers (+0,89 M€) diminuée de variation nette des provisions (-0,49 M€).
Poids des actifs non courants met en valeur la structure financière de l’actif et mesure, notamment, le poids des éléments durables dans le patrimoine. Le ratio doit être supérieur à 40% pour les groupes industriels et surtout >50% pour les groupes industriels cotés.
On constate donc un ratio assez...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse financière en ifrs
  • Impact ifrs sur analyse financière
  • Analyse financière selon les normes ifrs
  • Ifrs et crise financière
  • Crise financiere et ifrs
  • Ifrs et information financière
  • Communication financière et normes ifrs
  • Analyse financiere

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !