analyse - je vis, je meurs de Louise LABE

Pages: 10 (2418 mots) Publié le: 6 novembre 2013
ANALYSE FORMELLE
Introduction
Ce poème a été écrit par Louise Labé, artiste française née en 1524 et décédée en1566. Issue d’un
milieu bourgeois, elle tombe amoureuse à 16 ans, mais cet amour s’avère malheureux, et demeure
à l’origine de nombreux poèmes, et probablement celui-là.
Entre 1545 et 1555 elle publie « Elégies et sonnets », œuvre dans laquelle figure ce poème,
communément appelé «je vis et je meurs », reprenant les premiers mots du sonnet.
Huitième des 24 sonnets, c’est un poème en décasyllabes, à rimes embrassées dans les quatrains
puis croisées ou plates dans les tercets. C’est un sonnet porté sur l'amour passion, mais aussi
l'amour dépendance. Il dépeint la vision vertigineuse des tourments de l’amour à travers une
structure parfaite qui surmonte les contraintes dela forme fixe du sonnet, et demeure alors au
service de son thème, c’est à dire les contraintes de la passion amoureuse. Il se compose de deux
quatrains et tercets avec une forte articulation au vers 9, vers central qui fait le lien entre quatrains
et tercets.
I. Type de texte.
● Texte poétique.
II. Genre littéraire.
● Grand genre : poésie.
● Genre : sonnet.
- Rimes embrassées dans lesquatrains (AABA) et croisées dans les tercets (CDC) et plates (CDD).
- Alternance rimes pauvres (endure/dure) où on entend 4 sons (oie, ure, ène et eur.
 Rimes traduisent l’obsession de la passion et emprisonnement du sujet dans l’amour.
- Quatrains = manifestation physique et psychologique de l’amour
III. Situation d’énonciation.
a) Locuteur et destinataire.
- Locuteur : Forte présence dulocuteur, marquée par la forte présence des pronoms personnes et
des déterminants de la première personne du singulier. Mais ce locuteur est anonyme (aucun
indice, dans le texte, ne permet de deviner l’identité de l’énonciateur, ni de dire si c’est un homme
ou une femme).
- Destinataire : Aucun indice, dans le texte, ne permet d’identifier un destinataire.
IV. Thème(s) du texte.
Les tourmentscausés par l’amour.
V. Les figures de style.
a) Les figures d’insistance.
● Anaphore : « Je vis, je meurs : je me brûle et me noie, / J’ai chaud extrême en endurant
froidure » (vv. 1-2).
● Hyperbole : « je meurs » (v. 1) ; « je me brûle » (v. 1) ; « me noie » (v. 1) ; « chaudextrême », v. 2 ;
« trop molle », v.3 ; « trop dure », v. 3 ; « grief tourment », v.6 ; « jesèche » (v. 8) ; « jeverdoie » (v.
8).
b)
Les figures d’opposition.
● Antithèse : « Je vis » (v. 1) / « je meurs » (v. 1) ; « je me brûle » (v. 1) / « me noie » (v. 1) ;
« chaud extrême » (v. 2) / « froidure » (v. 2) ; « trop molle » (v. 3) / « trop dure » (v. 3) ;
« grands ennuis » (v. 4) / « joie » (v. 4) ; « je ris » (v. 5) / « je larmoie (v. 5) ; « plaisir » (v. 6) /
« tourment » (v. 6) / « s’en va » (v. 7) /« à jamais il dure » (v. 7) ; « jesèche » (v. 8) / « je verdoie (v.
8) ; « plus de douleur » (v. 10) / « hors de peine » (v. 11) ; « joie » (v. 12) / « malheur » (v. 14).
c) Les figures d’équivalence.

● Métaphore : « je meurs » (v. 1) ; « je me brûle » (v. 1) ; « me noie » (v. 1) ; « jesèche » (v. 8) ;
« je verdoie » (v. 8).
● Personnification : « Amour » (v. 9)

VI. Les figures de son.● Allitérations en r et, d’une façon plus générale en liquides (r + l), dans tout le texte : « Je vis, je
meurs : je me brûle et me noie. / J’ai chaud extrême en endurant froidure : / J’ai grands ennuis
entremêlés de joie : / Tout à un coup je ris et je larmoie, / Et en plaisirmaint grief tourment
j’endure : / Mon bien s’en va, et à jamais il dure : / Tout en un coup je sèche et je verdoie. /Ainsi
Amour inconstamment me mène : / Et quand je pense avoir plus de douleur, / Sans y penser je
me trouve hors de peine. / Puis quand je crois ma joie être certaine, Et être au haut de mon désiré
heur, il me remet en mon premier malheur. ».
● Allitérations et assonances en nasales (consonnes et voyelles prononcées avec un passage de
l’air non seulement par le nez, mais aussi par le nez :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Louise labé, je vis, je meurs
  • "Je vis, je meurs" louise labe
  • Louise labé "je vis, je meurs..."
  • Je vis je meurs, de louise labé
  • Louise Labé
  • Louise Labé je vis je meurs
  • Louise labé je vis je meurs
  • Je vis, je meurs, louis labé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !