Analyse poétique poème baudelaire

Pages: 5 (1153 mots) Publié le: 29 avril 2012
Harmonie du soir

Ce poème écrit en quatre quatrains d'alexandrin, est construit d'après la forme du pantoum, c'est à dire qu'il y a une reprise des vers 2 et 4 de la première strophe aux vers 1 et 3 de la deuxième strophe, puis une reprise des vers 2 et 4 de la deuxième strophe aux vers 1 et 3 de la troisième strophe, et ainsi de suite jusqu'à la fin du poème. En effet, Baudelaire préfèrel'emploi des rimes embrassées (« tige », « encensoir », « soir », « vertige » au premier quatrain), et avec cette structure plutôt particulière, cela nous conforte dans un sentiment harmonieux et régulier, donnant une certaine musicalité au poème.

Dès le premier quatrain, on entre directement dans un esprit poétique religieux et mortuaire. Les fleurs, habituellement signe de vitalité et de beauté,sont comparées grâce à l'outil de comparaison « ainsi que » (vers 2) à l'évaporation d'un « encensoir » (vers 2), un brûle parfum qui symbolise la prière et la montée aux cieux. Le champs lexical du deuil et de la religion est très présent: « encensoir », « reposoir » (vers 8), « noir » (vers 10), « ostensoir » (vers 16). L'atmosphère est lugubre et vertigineuse. Les termes « s'évapore » (vers20), « tournent dans l'air » (vers 3), et « vertige » (vers 4) nous traduisent une montée au ciel des « sons » et « parfums » (vers 3) que le poète hume, ils s'estompent peu à peu. La comparaison du « violon » frémissant comme « un coeur qu'on afflige » (vers 6) évoque une sensation auditive de râle, l'agonie d'une personne en train de mourir. Il compare aussi le « ciel » à un « grand reposoir »avec l'outil comparatif « comme » (vers 8), il associe le ciel à un lieu intermédiaire entre la mort et la monté aux cieux. Dans le troisième quatrain, la métaphore de l'eau du paysage avec le sans du soleil « Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige » (vers 12) instaure une atmosphère sanglante et funèbre. En effet lorsque le sang se fige dans le corps, c'est qu'il s'arrête de circuler,l'être est donc mort. Le soleil descend de plus en plus, la nuit tombe, ce qui provoque chez le poète une sensation de mort. Ce décès est mis en avant dans le quatrième quatrain grâce au champs lexical contrasté de la luminosité avec tout d'abord « néant » et « noir » au vers 13, puis avec « lumineux » (vers 14), et « luit » (vers 16). Ces deux derniers mots caractérisent le dernier souvenir dans lafemme aimée qui reste en Baudelaire.

Même si Baudelaire regrette la femme qu'il a aimée, il prend tout de même un vague plaisir à ce vertige « Valse mélancolique et langoureux vertige » (vers 7), à cette perte d'esprit. L'allitération en L accentue la tristesse du poète, nous laisse penser qu'il verse peut être une larme, même si ce vertige, ce souvenir langoureux lui plaît car il lui rappellel'amour qu'il portait à cette femme. Il caractérise le ciel avec les adjectifs qualificatifs « triste et beau » (vers 8) quelque peu inverses. La tristesse le subjugue.

Spleen (LXXV)
Ce sonnet en alexandrins est le premier des quatre poèmes « Spleen ». Sa forme est pratiquement régulière, mis à part les rimes du quatrain qui sont croisées au lieu d'être embrassées. Il décrit son environnement àtravers ce poème, de la ville à son chat, en passant par deux cartes à jouer.

« Pluviôse » (vers 1), le mois d'hiver du calendrier révolutionnaire, est personnifié avec l'emploi du verbe de sentiment « irrité ». En effet, il « verse » le froid glacial sur la ville, et donc accompagné par la mort dans les petits villages « les faubourgs brumeux » (vers 4). Le champs lexical de la mort est trèsprésent avec « urne », « ténébreux », « cimetière », « mortalité » dans la premier quatrain. Une atmosphère lugubre et angoissante est placée. Les termes « les pâles habitants » et « les faubourgs brumeux » laissent paraître un village mourant. Le poète perçoit la ville et se compare métaphoriquement à son chat fébrile « maigre et galeux » (vers 6) « un vieux poète » (vers 7). Il se décrit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Baudelaire analyse de poème
  • Analyse poème paysage baudelaire
  • Analyse de poème l'Ennemi de Baudelaire
  • analyse de 2 poeme de baudelaire
  • Analyse du poème La Musique de Charles Baudelaire
  • Analyse du poème "a une passante" de baudelaire
  • Analyse du poème "l'invitation au voyage" baudelaire
  • Analyse du poeme recueillement de Charles Baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !